L’initiative d’autonomie s’inscrit dans le processus d’édification d’une société démocratique au Maroc...

L’initiative d’autonomie s’inscrit dans le processus d’édification d’une société démocratique au Maroc (membre du CCDH)

181
0
PARTAGER

« Comme telle, cette initiative apporte la promesse d’un avenir meilleur pour les populations de la région en mettant fin à la séparation et à l’exil et en créant les conditions de la réconciliation », a soutenu M. Iznasni à l’ouverture d’un séminaire tenu à l’initiative du CCDH sur « la dimension de démocratie et des droits de l’Homme dans l’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie pour la région du Sahara ».

Il a rappelé que le Royaume, en vue de mettre fin à l’impasse et progresser dans une solution politique du conflit du Sahara, s’est inscrit dans une dynamique positive et constructive en soumettant une initiative pour la négociation d’un projet d’autonomie du Sahara dans le cadre de la souveraineté du Maroc et de son unité nationale.

Dans le cadre de cette initiative, a-t-il poursuivi, les populations géreront elles-mêmes démocratiquement leurs affaires à travers des organes législatif, exécutif et judiciaire dotés de compétences exclusives, disposeront des ressources financières nécessaires au développement de la région dans tous les domaines et participeront de manière active à la vie économique, sociale et culturelle du Royaume.

L’initiative garantit à tous les Sahraouis, à l’intérieur comme à l’extérieur, toute leur place et tout leur rôle, sans discrimination ni exclusion, dans les instances et institutions de la région, a relevé M. Iznasni, qui s’exprimait devant une vingtaine d’experts marocains et étrangers.

Ayant procédé au règlement des violations graves perpétrées par le passé en établissant la vérité sur ces violations et leurs contextes, en indemnisant les victimes et leurs ayants droit, en initiant des programmes de réparation communautaires et de préservation de la mémoire, et en procédant à des réformes institutionnelles et juridiques (justice, code pénal et code de procédure pénale), le Maroc envisage de passer à l’étape d’une régionalisation avancée ayant pour objectif de renforcer la démocratie et la gouvernance locales, a-t-il dit.

Le CCDH, institution nationale de promotion et de protection des droits de l’Homme, accompagne ces réformes en incitant les pouvoirs publics au respect des engagements internationaux, en élaborant des recommandations et des propositions, en veillant sur les standards internationaux et en jouant un rôle d’intermédiation entre les organes de l’Etat et la société civile, a-t-il fait remarquer, notant que pour accomplir ses missions dans la proximité, le CCDH a ouvert des bureaux régionaux dans la plupart des régions du Royaume.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires