L’initiative d’autonomie, une excellente solution pour le règlement de la question du...

L’initiative d’autonomie, une excellente solution pour le règlement de la question du Sahara (délégation américaine)

198
0
PARTAGER

Dans une déclaration à la presse, Michael Ussery, ancien ambassadeur des  Etats-Unis au Maroc, et Richard Jackson, président émérite du collège   Anatolia (en Greece), ont fait par de leur admiration des efforts consentis  pour le développement de la région et la réalisation de projets d’envergure. 

Au cours de cette visite de cinq jours à Dakhla, les membres de la  délégation américaine ont visité le centre régional d’investissement, le  nouveau port, une unité de congélation de poissons, la délégation des pêches  maritimes, le centre régional relevant de l’institut national de la recherche  halieutique, la direction régionale de l’agriculture, une ferme agricole, et  une unité d’élevage d’autruches.

Ils ont de même visité l’académie régionale d’éducation et de formation et  le collège Moulay Rachid, outre des sites touristiques et des camps de sports  nautiques.     Vendredi, ils ont été reçu par le wali de la région de  Oued-Eddahab-Lagouira, Hamid Chabar, qui a donné à cette occasion un aperçu  sur la question du Sahara et les développements de ce dossier.

Il a également  évoqué les efforts consentis par le Maroc pour régler ce différend dans le  cadre de l’initiative d’autonomie, qualifiée par les Nations-Unies de crédible  et sérieuse.  

Au siège du centre régional d’investissement, les membres de la délégation  ont été informés des atouts dont dispose la région dans différents secteurs et  des programmes mis en place pour valoriser ces atouts et booster la dynamique  de développement local. 

Les entretiens avec des responsables du secteur d’éducation et de  formation ont permis par ailleurs aux membres de la délégation américaine de  prendre connaissance de l’effort consenti pour améliorer les indicateurs en  matière d’enseignement.

Commentaires