L’Initiative marocaine d’autonomie au Sahara, « positive » et « très intéressante » (Experts internationaux)

L’Initiative marocaine d’autonomie au Sahara, « positive » et « très intéressante » (Experts internationaux)

190
0
PARTAGER

« Le projet marocain d’autonomie au Sahara est ouvert et très positif », a déclaré à la presse, M. Osman El Hajji, expert international et membre du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires, à l’issue d’un entretien avec le président de la Chambre des conseillers, M. Mohamed Cheikh Biadillah.

M. El Hajji a, également, relevé la nécessité d’un dialogue entre les parties concernées, afin d’aboutir à une solution définitive.

Dans une déclaration similaire, M. Nicolas Schmitt, chercheur auprès de l’Institut de fédéralisme à l’Université de Fribourg (Suisse), a fait savoir que les membres de la délégation ont examiné la situation dans les provinces du Sud, « sous un angle scientifique et pas politique ».

« Nous sommes arrivés à des conclusions très favorables en considérant que l’Initiative marocaine d’autonomie est « courageuse et très intéressante ». Elle permettrait de mettre un terme à une situation qui a trop duré », a-t-il dit, soulignant que cette proposition « s’inscrit dans une dynamique tout à fait intéressante de démocratisation, de valorisation et de décentralisation au Maroc ».

L’entretien avec M. Biadillah s’inscrit dans le cadre d’une série de contacts entre ces experts, relevant d’universités et de centres de recherche en Argentine, Belgique, Canada, France, Suisse et en Espagne, et des responsables marocains.

Ils avaient pris part, les 21 et 22 février à Dakhla, à un séminaire sur « la dimension de démocratie et des droits de l’Homme dans l’Initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie pour la région du Sahara ».

Organisé par le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), ce séminaire portait sur les standards internationaux en matière des droits de l’Homme consacrés dans l’Initiative marocaine, notamment la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le Pacte sur les droits civils et politiques, le Pacte sur les droits économiques, sociaux et culturels et les autres instruments internationaux pertinents en matière des droits de l’Homme.

Les travaux de cette rencontre se sont articulés autour de deux grands axes, à savoir « la garantie de la jouissance des droits de l’Homme dans le cadre de l’autonomie territoriale » et « la Dimension démocratique de l’Initiative marocaine d’autonomie pour la région du Sahara ».

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires