Maison A la une L’INJUSTICE FRAPPE DES EXPROPRIES PRES DE SIDI BENNOUR

L’INJUSTICE FRAPPE DES EXPROPRIES PRES DE SIDI BENNOUR

17967
0
PARTAGER

Visiblement certains élus n’ont pas compris ni les fondements de leur mission ni la portée des orientations royales en bafouant les droits des citoyens pour s’accaparer leurs biens.

Alors que le souverain avait demandé dans l’un de ses discours que l’état et les collectivités locales régularisent au plus vite la situation des ayants droits après l’expropriation de leurs terrains, il semble que à  Caidat Oulad Amrane, située dans la province de Sidi Bennour non loin d’El Jadida, des élus agissant pour le compte de leurs proches s’obstinent à priver les propriétaires d’un terrain d’un hectare qui y est situé, de réaliser un projet immobilier composé d’une soixantaine d’habitations à deux niveaux et d’équipements sociaux. Un élu qui ne cache pas son intérêt pour cette parcelle, est parvenu à faire voter par le conseil communal une décision d’expropriation du terrain afin d’y construire, assure-t-il, des équipements sociaux déjà prévu dans le cadre du projet immobilier en question dont le foncier a été exproprié.

Les ayants droits, famille Bouseksou, qui ne trouvent aucune logique ni rigueur à cet ordre d’expropriation souffrent de plus, de la lenteur inexplicable et non justifiée de la procédure de dédommagement qui n’a toujours pas montré de signe de déblocage, des années après l’expropriation. Le dossier s’étant enlisé et alors que le projet immobilier aurait créé des emplois et résorber la crise du logement, ses promoteurs craignent d’autres mauvaises surprises mais restent déterminés à défendre leurs droits y compris en s’adressant au cabinet royal.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires