L’institutionnalisation de la langue et de la culture amazighes passe par leur...

L’institutionnalisation de la langue et de la culture amazighes passe par leur constitutionnalisation (Ahmed Boukous)

141
0
PARTAGER

Lors d’un entretien avec M. Abdelwahed Rad, président de la Chambre des Représentants, M. Boukous s’est félicité des grands efforts consentis par le Maroc en vue d’intégrer l’amazigh dans les médias publics, en particulier après le lancement de la chaîne « Tamazight TV » qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la diversité culturelle et linguistique sur la scène médiatique nationale, indique un communiqué de l’IRCAM.

Dans le cadre de sa stratégie d’ouverture sur les institutions législatives et exécutives, l’IRCAM a conclu plusieurs conventions de partenariat avec des institutions nationales et internationales, a fait savoir M. Boukous, soulignant l’apport de ces partenariats à la consolidation des acquis accomplis pour la promotion de la culture amazighe, son intégration dans le système scolaire et le cursus universitaire.

Après avoir mis en relief les activités et réalisations de l’institut, le recteur de l’IRCAM a présenté au président de la Chambre des Représentants des modèles de publications émises par l’institut, soulignant la vision de l’IRCAM qui place l’amazigh au cœur de l’identité et de la culture du Royaume.

Cette vision, a-t-il précisé, tire sa force des orientations et contenus du Discours d’Ajdir prononcé par SM le Roi Mohammed VI en 2001, et du Discours Royal du 9 mars 2011 relatif à la constitutionnalisation de l’amazigh.

Pour sa part, M. Radi a souligné que le Discours Royal du 9 mars a ouvert de nouveaux horizons à l’amazigh, en tant que composante centrale de l’identité marocaine, caractérisée par la diversité et le pluralisme, ajoutant que cela reflète la richesse du Royaume qu’il faut protéger et mettre en valeur.

Cette diversité conjuguée à la tolérance et à l’ouverture dont jouit le Maroc, placent le Maroc au cœur des valeurs universelles de modernité et de démocratie, ce qui consolide « l’exception » du Royaume, a-t-il dit.

M. Radi a proposé, à cette occasion, aux membres de la délégation de l’IRCAM la tenue de rencontres et entretiens avec les présidents de commissions de la Chambre des représentants et les présidents de groupes parlementaires afin d’évoquer et examiner les différentes questions relatives à l’intégration de l’amazigh dans tous les domaines.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires