L’invention et l’innovation clé de voute de la compétitivité des entreprises (séminaire)

L’invention et l’innovation clé de voute de la compétitivité des entreprises (séminaire)

180
0
PARTAGER

Le développement d’une économie compétitive et dynamique exige un cadre institutionnel qui favorise l’élaboration de connaissances nouvelles et incite les entreprises à incorporer et à adapter les technologies pour créer de nouveaux produits et services répondant aux besoins du marché, ont souligné les intervenants à cette rencontre.

Ainsi, pour le représentant de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Mhamed Sidi El Khir, le système de la propriété intellectuelle est un élément central d’un tel cadre institutionnel et joue un rôle déterminant pour encourager la créativité, l’innovation et le transfert de technologies.

Il apporte une incitation puissante à la réalisation d’inventions et d’oeuvres de création et encourage l’investissement dans la mise au point de technologies nouvelles et la différenciation des produits et fournit un cadre au développement des marchés de la technologie, a-t-il ajouté.

L’objectif, a fait savoir le responsable de l’OMPI, est d’encourager une utilisation et une gestion actives des droits de propriété intellectuelle, la mise au point d’inventions et le transfert de techniques, l’amélioration des conditions de création et de commercialisation des inventions indigènes et d’autres créations de propriété intellectuelle.

Même son de cloche pour le directeur général de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Adil El Malki, qui souligne que l’innovation et la création de nouveaux produits par la recherche et le développement s’est imposée comme clé de compétitivité des entreprises et de croissance économique, relevant qu’avec la mondialisation, la recherche de nouveaux avantages concurrentiels implique l’effort permanent des entreprises à innover.

Si l’effort d’innovation pour les entreprises est un facteur essentiel de compétitivité, celui-ci doit impérativement pouvoir être consolidé et valorisé par une attitude active en matière de propriété industrielle, a-t-il affirmé, notant que le brevet, un des éléments de la propriété industrielle, est par excellence l’outil de protection de l’innovation technologique.

Les autres intervenants institutionnels n’ont pas manqué de mettre en exergue le programme « l’Initiative Maroc Innovation », qui ambitionne de faire de l’innovation un facteur clé de la compétitivité des entreprises.

Rendre le Maroc producteur de technologies, exploiter les capacités de R&D des universités marocaines au profit des entreprises et inculquer une véritable culture de l’innovation et de l’entreprenariat, figurent parmi les objectifs de cette initiative qui entend élever le nombre de brevets à 1000 à l’horizon 2014 (contre 200 en 2009) et celui de création de start-up innovantes à 1000 par an, ont-ils indiqué.

Organisé par l’OMPI, l’OMPIC et l’université Mohammed V Agdal-Rabat, ce séminaire, destiné aux opérateurs économiques, aux institutions chargées de la recherche et développement, a pour objectif de présenter certaines expériences avérées en matière d’innovation et de transfert technologique.

Les thèmes du séminaire portent sur l’importance de la propriété intellectuelle pour le développement économique, ainsi que sur les stratégies de certains pays en matière de Recherche et Développement, notamment l’Allemagne, la France, la Suède et l’Autriche.

Trois panels sont programmés lors de cette manifestation, portant sur « L’écosystème de l’innovation et mécanismes d’appui à l’innovation », « Le rôle du secteur privé, de l’université et des centres de recherche pour le développement d’une économie basée sur l’innovation », et les « Outils de promotion de l’innovation, du transfert de technologies et de propriété industrielle ».

 

MAP__________________________

 

 

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires