PARTAGER

Le gouvernement irlandais compte mettre en place des salles de consommation de drogue sous supervision médicale, espérant ainsi amorcer un tournant dans l’approche du pays envers les drogues. L’exécutif irlandais veut faire adopter une loi en ce sens au premier trimestre de l’année prochaine, a déclaré le ministre de la Culture et de l’Égalité Aodhan O Riordain. «Cela offrira un cadre sûr pour les injections d’héroïne» et «limitera les risques de contracter le sida et l’hépatite C», a-t-il expliqué. La première salle de shoot devrait ouvrir à Dublin l’année prochaine. «Les gens viendront avec leur propre matériel et bénéficieront d’un espace sous supervision médicale», a-t-il précisé.

La première salle de shoot au monde a ouvert à Berne, en Suisse, en juin 1986. D’autres ont suivi en Europe (Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Norvège, Luxembourg, Danemark et Grèce), ainsi qu’en Australie et au Canada. «J’ai l’intention d’amorcer un débat national afin d’aller vers le modèle portugais de dépénalisation de la consommation de drogue», a ajouté le ministre irlandais, qui veut passer d’une approche «morale» à une approche «réaliste» de la question.

Le Portugal a dépénalisé en 2001 l’achat, la possession et l’usage de tous les stupéfiants. En Irlande, la question de la dépénalisation a peu de chance d’être abordée avant les élections générales d’avril 2016.

Commentaires