PARTAGER

Le 17 ème congrès de la formation de l’Istiqlal dont les travaux ont démarré vendredi dernier et dont le nom de son nouveau secrétaire général serait déjà connu, ne s’achèvera finalement qu’en fin de semaine prochaine en raison de retards pris dans le déroulement des travaux, occasionnés par les sympathisants de l’actuel chef sortant du parti , Hamid Chabat, dont les manœuvres ne se comptent plus pour rester accroché à son poste. L’on se rappellera que ses hommes de main venus en grand nombre ont perturbé le congrès avec des agressions contre les partisans du camp adverse qui n’honorent guère leurs auteurs ni celui qu’ils veulent maintenir à tout prix à la tête d’un parti qui, en toute logique, devrait changer de direction, après avoir touché le fond lors du mandat de Chabat, pour porter au secrétariat général, Nizar Baraka, seul candidat déclaré, un profil aux antipodes du premier et qui attend son heure avec impatience et détermination. Sauf que son adversaire , Chabat, ne compte pas partir aussi facilement sans laisser ses hommes à la commission exécutive pour continuer à peser sur son parti et sur le syndicat qui lui est proche, l’Ugtm, dont il a dirigé les affaires un certain temps. En l’absence des sages de l’Istiqlal que la mort a décimé, ce congrès laissera des traces avec ces jours difficiles qu’il traverse.

Par Jalil Nouri

Commentaires