PARTAGER

Les sorties répétées du chef du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, dans lesquelles il caresse les islamistes du PJD dans le sens du poil tout en leur faisant les yeux doux, ne cachent plus la ferme intention de cette formation de réintégrer le giron gouvernemental après l’avoir quitté avec fracas lors de ce mandat qui s’achève dans quelques semaines.

Après une longue et tumultueuse brouille qui a tourné à l’affrontement, surtout lors des dernières élections communales qui se sont achevées sur un revers cinglant pour l’Istiqlal perdant au passage le fief de son leader, Fès, les deux formations ont tenté plusieurs rapprochements ces derniers temps qui s’inscrivent dans le projet des islamistes de s’allier avec l’opposition, à l’exception du PAM dans sa future coalition gouvernementale s’il sort vainqueur des législatives du mois d’octobre, chose qui ne fait aucun doute dans l’esprit de ses dirigeants.

L’istiqlal est ainsi appelé à revenir par la grande porte pour jouer les rôles avec un appétit gourmand pour les grands portefeuilles, chose qui n’ira pas sans complications pour le futur chef de gouvernement. Et puis la grande nouveauté à attendre de cette amourette, sera incontestablement l’entrée tonitruante au prochain gouvernement d’un certain Hamid Chabat, qui ne manquera pas d’y mettre de l’ambiance.

 

Par Jalil Nouri

Commentaires