Littérature : Nador célèbre «la Nouvelle arabe très courte»

Littérature : Nador célèbre «la Nouvelle arabe très courte»

282
0
PARTAGER

Organisée par l’Association «Joussours (Ponts) pour la culture et les arts» en collaboration avec le ministère de la Culture, sous le thème «La nouvelle très courte : réalité et perspective», la première édition est dédiée à la nouvelliste marocaine Fatima Bouzyane, pour rendre hommage à la femme écrivain.

Intervenant à l’ouverture de cette manifestation culturelle, le président de l’Association Joussour pour la culture et les arts, Jamil Hamdaoui a indiqué que ce Festival a pour but de promouvoir ce genre littéraire aux racines profonde dans la littérature arabe, ajoutant que le choix de la ville de Nador pour abriter ce Festival revient au fait que la ville est considérée parmi les villes marocaines et arabes où ce genre a fait place grâce au nombre de plus en plus grandissant de nouvellistes issus de la région.

Il s’agit aussi de s’arrêter sur les aspects caractérisant la nouvelle très courte et faire un état des lieux de ce nouveau-né littéraire en pleine expansion, a dit Hamdoui, ajoutant que le Festival sera l’occasion de débattre des moyens pour développer ce genre littéraire pour qu’il puisse occuper la place qui lui échoit parmi les autres genres classiques.

Il a formé le voeu que ce Festival appelé à s’inscrire dans continuité transforme la ville de Nador en «capitale arabe de la nouvelle très courte» et contribue au rayonnement culturelle de la région au niveau national et arabe.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial de la Culture, Hafid Badri a indiqué que le premier Festival de la nouvelle très de courte est la première manifestation du genre dédiée spécialement à ce genre littéraire à l’échelle du monde arabe, ajoutant qu’il constitue une opportunité pour faire connaître cette nouvelle et redonner le goût de la lecture aux citoyens.

Badri a souligné l’importance de ce genre de manifestation culturelle dans la dynamisation de la scène culturelle locale qui verra désormais l’organisation d’une série de rencontres et de concours littéraires tirant profit des différentes structures culturelles ouvertes dernièrement à travers la province.

Les différents intervenants marocains et arabes se sont félicités de l’organisation de ce Festival qui contribuera à mettre en valeur ce nouveau genre littéraire en pleine expansion ces dernières années au Maroc, souhaitant que cette initiative s’inscrit dans la durée et devienne un rendez-vous incontournable pour les nouvellistes arabes.

En marge de cette manifestation culturelle, une exposition de livres notamment les dernières parutions dans le domaine de la nouvelle très courte est prévue.

Des nouvellistes du Maroc, de l’Algérie, de l’Arabie Saoudite, du Koweït, de la Libye, du Soudan, de la Jordanie, de l’Irak, de l’Egypte, de la Tunisie, de la Syrie, de la Palestine et des Emirats Arabes Unis prennent part à cette manifestation qui prévoit des tables rondes et des séances de lectures.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, marquée par la présence notamment du gouverneur de la province, El Akel Bentouhami, un hommage a été rendu à trois figures féminines de ce genre littéraire en l’occurrence, Saidia Bahadda et Souad Meskin, et Fouzia El Kadiri.

 

MAP_________________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires