L’OPPOSITION EST DÉTERMINÉE A EN FINIR AVEC LE PREMIER MINISTRE

L’OPPOSITION EST DÉTERMINÉE A EN FINIR AVEC LE PREMIER MINISTRE

755
0
PARTAGER

Il a fallu d’un nouveau sérieux accrochage la semaine dernière au
parlement pour que la goutte déborde du vase et annonce la mise en
marche du rouleau compresseur de l’opposition composée de quatre
partis, pour mettre le premier ministre islamiste, Abdelilah
Benkirane, à terre, en suivant une stratégie en trois points élaborée
d’un commun accord.

Comme elles l’avaient fait il y a peu, ces formations comptent
rééditer leur démarche auprès du cabinet royal pour prendre à témoin
le roi Mohammed VI au sujet des insultes proférées sous la coupole par
le premier ministre à l’encontre de l’un de leurs représentant et qui
sont à l’origine de la suspension de la séance au parlement , où
désormais chaque intervention d’Abdelilah Benkirane, tourne à
l’affrontement verbal et à un échange d’invectives inqualifiables et
indignes.

Deuxième décision prise, le dépôt d’une motion de censure destinée à
faire tomber le gouvernement en le mettant en minorité bien que cette
position ne peut compter sur les voix nécessaires pour arriver à cet
objectif irréaliste.

Enfin troisième démarche toute aussi illusoire, faire le forcing pour
pousser le chef du gouvernement à convoquer des élections législatives
anticipées. Là non plus, il n’existe aucune chance de le voir relever
ce défi, n’étant pas seul à décider.

Commentaires