Lotfi Bouchnak clôture en beauté la 13e édition du Festival international de...

Lotfi Bouchnak clôture en beauté la 13e édition du Festival international de luth de Tétouan

173
0
PARTAGER

La soirée de clôture s’est déroulée en présence notamment du ministre de la culture Bensalem Himmich, qui s’est félicité de l’organisation de ce festival, devenu un rendez-vous incontournable des férus de cet instrument mythique.

Le ministre s’est également réjoui du progrès réalisé par ce festival depuis sa création il ya 13 ans et qui constitue une fierté pour la population de la ville de la Colombe blanche.

Le festival s’était, rappelle-t-on, ouvert jeudi soir avec un hommage appuyé au musicien marocain Mohamed Rouicha, considéré comme le plus grand chanteur Amazigh de tous les temps au Maroc.

Lors de la soirée de clôture, qui s’est déroulée également en présence du Wali, gouverneur de la province de Tétouan, Mohamed Yacoubi, des présidents de la commune urbaine et du Conseil provincial respectivement Mohamed Idaomar et Bouchta Tbatou, le public a également eu droit à une belle prestation du luthiste palestinien Abdelhaleem Alkhatib.

Né en Tunisie d’une famille vraisemblablement d’origine turque de Bosnie, comme son nom l’indique. Lotfi Bouchnak, chanteur, luthiste et compositeur est un artiste inspiré, au charisme puissant qui embrase les foules arabes lors de ses récitals, tant par la puissance de sa voix, l’étendue de ses tessitures et ses qualités expressives exceptionnelles.

Artiste entier, passionné, il se consacre principalement à l’exécution du répertoire classique arabe de tradition savante. Interprète audacieux du malouf tunisien, joueur de Oud inspiré, il s’est nourri de l’influence des grands musiciens égyptiens, syriens, irakiens, tunisiens et turcs, tels que Tawfiq Quwiwi (qui fut son maître), Salih al Mahdi, Sayyid Darwish, Salih Abd al Hayy, Sabah Fakrih, qui colore de façon éclatante son style où les inflexions proches-orientales se teintent de nuances arabo-andalouses.

Lotfi Bouchnak a ainsi su conquérir le public mélomane de Damas, Bagdad, le Caire, Alger ou Amman,à et cette fois-ci, de Tétouan. Des virtuoses du luth et autres musiciens de neuf pays, Maroc, Tunisie, Jordanie, Palestine, Espagne, Pays Bas, Turquie, Iran et Norvège ont pris part du 5 au 7 mai à ce festival, notamment Driss Malmouni (Maroc), l’Ensemble Léon l’Africain (Maroc, Jordanie et Palestine), le trio Nizar Rohana (Palestine, Jordanie et Norvège), et l’Ensemble Zejel (Maroc, Espagne), et du groupe Ahaddaf (Maroc, Turquie et Pays bas).

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires