PARTAGER

L’actrice marocaine qui sent le souffre, Loubna Abidar a disparu des radars depuis plusieurs semaines, mais il n’y a rien d’étonnant à cette éclipse, car elle mène une nouvelle vie parisienne marquée par un travail harassant avec des tournages qui se succèdent, preuve qu’elle a pu percer en France, bien qu’elle ne se voit confier que des rôles secondaires et jamais de premier ou second personnage d’un film.

Le plus important pour elle en ce moment, n’est-il pas de rester active pour ne pas être jetée aux oubliettes. Avec un aplomb qui force le respect, elle parvient ainsi à se faire petit à petit un nom dans l’espoir de poursuivre une carrière réussie tout en sachant que ses talents d’actrice ne sont pas évidents et qu’il lui reste bien du chemin à faire. Mais la route est également difficile pour régulariser sa situation administrative en France. A cet effet et selon des proches, son souci majeur en ce moment, est de conclure rapidement un mariage avec un ressortissant français pour pouvoir résider en France sans avoir à renouveler son visa et faire des allers-retour à la préfecture de police pour espérer obtenir, sans trop y croire, une carte de séjour de longue durée, qui lui est encore refusée.

Son silence peut dès lors se comprendre, alors qu’elle a mis une croix définitive sur toute participation dans un film marocain.

Commentaires