PARTAGER

Dans des sorties médiatiques répétées actuellement en France, l’actrice menacée de mort après sa prestation scandaleuse dans le film de Nabyl Ayouch « Much Loved » a du mal à cacher son jeu avec l’objectif final d’obtenir la nationalité française. Se présentant comme la victime expiatoire de la création artistique et l’ennemie et des conservateurs marocains après avoir reçu des menaces de mort, elle s’évertue à passer pour une martyre pourchassée dans son pays où sévit l’intolérance et la haine.

Consciente qu’elle n’aura plus de rôle dans le cinéma marocain et que sa carrière s’est achevée dans son pays, et probablement encouragée en cela par le réalisateur à l’origine du scandale qui lui, possède la double nationalité française et marocaine, l’actrice, qui a confié se sentir en danger au Maroc, espère voir les autorités françaises poussées par des milieux solidaires mobilisés par le réalisateur Ayouch, lui accorder l’asile et la nationalité de ce pays dans l’espoir d’y relancer sa carrière.

Le prix de la meilleure actrice qui lui a été attribué au festival du film francophone de la ville d’Angoulême plaide en ce sens et en faveur de la démarche de l’actrice qui espère l’aboutissement de sa démarche en pleine programmation du film en France.

Commentaires