L’UMD et le PT présentent leurs propositions à la Commission consultative de...

 L’UMD et le PT présentent leurs propositions à la Commission consultative de révision de la Constitution

194
0
PARTAGER

Dans une déclaration à la presse, le secrétaire général de l’UMD, M. Abdellah Azmani, a indiqué que le parti a veillé à ce que ses propositions reflètent les revendications du peuple marocain en cette conjoncture historique, soulignant que ces amendements inaugurent une nouvelle étape constitutionnelle.

Le parti a élaboré une vision complémentaire et précise au niveau des objectifs et des moyens pour la mise en place d’une stratégie qui permettra de sortir de la situation sociale détériorée, a ajouté M. Azmani, invitant les partis, les institutions et les responsables à accorder une importance aux jeunes, notamment ceux qui cherchent un emploi.

L’UMD a également proposé la création d’un Conseil supérieur de la privatisation, de partenariat public-privé et de l’investissement, et qui se chargera de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), de l’élaboration de ses projets et qui veillera sur la gestion et la répartition équitable des aides collectées et octroyées au profit des démunis, a ajouté le secrétaire général de l’UMD.

Les propositions présentées par le parti attachent également une grande importance aux Provinces du sud dans le cadre de la Régionalisation élargie, et considèrent également que l’institution de la Commanderie des Croyants ne doit pas être un simple titre, mais une fonction avec des prérogatives précises, a-t-il indiqué.

Les propositions de l’UMD portent aussi sur la transition d’une monarchie constitutionnelle à une monarchie parlementaire et sur le principe de l’élection directe du Premier ministre, au lieu que ce dernier soit désigné du parti qui remporte la majorité des sièges au parlement.

De son côté, le secrétaire général du Parti Travailliste, M. Abdelkrim Benatiq, a souligné que les réformes constitutionnelles constituent un prélude pour la reconstitution de l’Etat marocain, formant l’espoir de parvenir à l’élaboration d’une nouvelle Constitution qui réponde aux aspirations des citoyens et qui permettra aux futures générations de contribuer à l’édification d’un Etat moderne et démocratique.

Les propositions du PT comportent également la nomination du chef du gouvernement, soit du parti ayant obtenu la majorité ou de coalitions de partis, a indiqué M. Benatiq soulignant que les concertations sur ce sujet ne doivent pas dépasser les 25 jours et que le Premier ministre propose les ministres qui seront nommés par SM le Roi, et peut destituer les membres du gouvernement, après consultation du Souverain.

M. Benatiq a suggéré, en outre, que le président du Conseil constitutionnel, qui sera nommé par SM le Roi, propose une équipe de juristes, ayant une expérience dans le domaine juridique et constitutionnel, et que ledit conseil ne dépasse pas un délai de 30 jours pour l’examen des recours électoraux.

La nouvelle Constitution doit interdire également toute transhumance politique, car ce phénomène porte atteinte aux élites, a-t-il fait observer, mettant l’accent sur la nécessité d’élire les présidents et les bureaux des deux chambres du Parlement pour toute la législature, et ce en vue de garantir la stabilité des institutions.

Le parti a également proposé que la représentativité au sein du Conseil supérieur de la magistrature comporte plusieurs institutions et instances tels le Conseil National des droits de l’Homme, l’Institution du Médiateur, l’Ordre des Avocats du Maroc ainsi que des personnalités juridiques indépendantes, a ajouté M. Benatiq.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires