PARTAGER
Aziz Akhenouch, le nouveau président élu du parti du Rassemblement National des Indépendants, n’a attendu que quelques heures avant de se précipiter au siège de la formation du PJD, pour y rencontrer son leader et chef du gouvernement reconduit, Abdelilah Benkirane. Ce dernier avait prévenu plus tôt qu’il n’attendrait pas trop les partis qui souhaitent rejoindre sa nouvelle majorité, Aziz Akhanouch, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime qui ne cache pas son souhait de rester à son poste cinq années supplémentaires, a compris le message et a montré ses bonnes intentions à son interlocuteur. Au vu du climat qui a marqué cette rencontre ce dimanche et de la déclaration positive des deux hommes à son issue, il semble d’ores et déjà acquis, que le RNI, sera une composante essentielle lors du prochain gouvernement.
Restent à présent à discuter des conditions qui seront présentées par Akhenouch au nom de son parti et qui tourneront autour de l’obligation de se voir accorder au moins cinq portefeuilles importants soit un peu moins que lors du précédent gouvernement.
Le retrait possible du Mouvement Populaire des négociations pourrait offrir une marge de manœuvre plus large à Benkirane pour se montrer généreux en postes ministériels à ses futurs alliés de l’Istiqlal et le RNI.

Commentaires