L’Union Européenne a octroyé un montant de 70 millions d’euros d’appui au...

L’Union Européenne a octroyé un montant de 70 millions d’euros d’appui au plan Maroc Vert en 2010

158
0
PARTAGER

Rendu public jeudi à Bruxelles, le document élaboré par la Commission européenne, souligne que « le pilier 2 du plan Maroc Vert vise une agriculture dite +solidaire+ pratiquée généralement en zones difficiles ».

Le bilan de la mise en oeuvre du PMV pour la période 2010 fait état d’avancées aux niveaux institutionnel et législatif ainsi qu’en termes de mobilisation des partenaires et d’incitation à l’investissement, note le document, louant les efforts déployés par le ministère de l’Agriculture dans les programmes de valorisation des terres agricoles et d’encouragement à l’investissement sur la base de contrats de location à long terme et de projets de mise en valeur rentable.

Le ministère de l’Agriculture a débloqué une enveloppe de 270 millions de dirhams (24 millions d’euros) pour le lancement de mesures d’urgences en faveur des populations rurales les plus touchées par les inondations survenues au cours du premier semestre 2010 (réhabilitation et création d’infrastructures de base et de reconversion des cultures perdues).

Le département a également créé une nouvelle agence pour la valorisation et la protection des zones oasiennes et la production d’huile d’argan, poursuit le document, signalant la labellisation de produits du terroir (huile d’olive et d’argan), l’établissement de conventions d’agrégation entre les acteurs locaux pour la structuration de filières et d’appui aux petits exploitants et, le lancement de 7 projets d’agrégation.

D’autres secteurs de l’économie, ceux de l’exploitation minière, de la pêche, des services et du tourisme ont connu une croissance « tonique », relève le document qui met l’accent sur une « nette » reprise des investissements et des exportations.

Les recettes d’exportation ont été stimulées par une forte demande de phosphate brut et de produits à base de phosphate, indique la même source mentionnant que l’Office chérifien des phosphates (OCP) met en oeuvre un programme d’expansion significative visant à augmenter la production de 70 pc.

Malgré la légère intensification des tensions inflationnistes, Bank Al Maghrib (BAM) a décidé de ne pas resserrer la politique monétaire maintenant son taux à 3,25 pc. Signe d’une confiance internationale raffermie, le Maroc s’est vu attribuer le statut « investment grade » en Mars 2010 par l’agence de notation Standard and Poor’s, se félicite la Commission.

En septembre 2010, le royaume a également émis sur le marché international, les premières obligations d’Etat depuis trois ans, soit 1 milliard en euro-obligations à dix ans qui ont été souscrites, indique le rapport, faisant état de l’augmentation des réserves de changes qui se sont maintenues « à un niveau confortable de sept mois d’importations et supérieures au niveau de la dette extérieure ».

Déterminé à renforcer la compétitivité et à diversifier l’économie, et en conformité avec les objectifs du plan d’action, le gouvernement marocain a lancé une stratégie pour le développement de la logistique commerciale, impliquant un investissement de 7 milliards de dollars d’ici à 2015, poursuit le document, qui fait remarquer que la stratégie comprend l’élaboration d’un réseau national intégré, un cadre de gouvernance nationale et de développement des compétences.

MAP__________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires