L’Union européenne prolonge son dispositif antipiraterie jusqu’en 2014

L’Union européenne prolonge son dispositif antipiraterie jusqu’en 2014

144
0
PARTAGER

Selon les chiffres fournis par Atalante, le nombre d’attaque a augmenté de près de 30% entre 2009 et 2011, mais les pirates parviennent de moins en moins souvent à prendre le contrôle des bateaux qu’ils abordent.

Leur taux de réussite a été divisé par deux depuis le début de l’opération, passant de 28% à 14%. Les responsables d’Atalante reconnaissent que l’adoption de nouvelles procédures et le recrutement de gardes de sécurité privée à bord des cargos a contribué à faire baisser le nombre de navires détournés

Les militaires européens engagés dans l’opération soulignent eux que tous ces progrès sont réversibles, que la piraterie est toute juste contenue et que les pirates se montrent de plus en plus violents.

En moyenne, sept bateaux de guerre sont déployés sous les couleurs d’Atalante, mais la zone concernée par la piraterie s’étend maintenant de la mer Rouge, jusqu’aux côtes indiennes et au canal du Mozambique.

D’où l’idée de stopper les pirates avant qu’ils ne prennent la mer. Leurs repères sur la côte somalienne sont bien connus et surveillés depuis le ciel. La prochaine étape pourrait donc consister à neutraliser les bases, notamment par des tirs depuis les navires de guerre, mais là il ne s’agit plus d’un problème tactique mais bien diplomatique : certains pays Européens comme l’Allemagne réclamant de fortes garanties afin que la mission Atalante ne sorte pas du cadre décidé par l’ONU en 2008.

 

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires