L’Université Mohammed V-Souissi et la Fondation Hanns Seidel s’engagent à réaliser des...

L’Université Mohammed V-Souissi et la Fondation Hanns Seidel s’engagent à réaliser des programmes conjoints de formation

147
0
PARTAGER

 

Signée par le président de l’Université Mohammed V Souissi-Rabat, Radouane Mrabet et le délégué régional de la Fondation Hanns Seidel, Jurgen Theres, la convention prévoit l’élaboration et la concrétisation de programmes de recherche précis et bien définis par les deux parties, faisant intervenir les enseignants, les chercheurs et les doctorants, et qui peuvent être menés en collaboration avec des chercheurs d’organismes nationaux et internationaux.

 

Aux termes de cette convention, les deux parties s’engagent également à organiser des colloques, des réunions et des séminaires sur les thèmes correspondants, ainsi que des missions d’enseignement, de recherche et d’expertise, outre des stages d’études pour enseignants, chercheurs et autres personnels.

 

La convention, qui s’inscrit dans le cadre du développement des relations de coopération entre le Maroc et l’Allemagne, porte également sur les échanges d’étudiants sous réserve que ceux-ci remplissent les conditions d’admission de l’Université d’accueil, ainsi que les échanges dans le cadre de la formation continue.

 

Les deux parties s’engagent, en outre, à mettre en place tout autre type de collaboration qui pourrait se révéler utile à la réalisation de ces objectifs.

 

S’exprimant à cette occasion, M. Mrabet a indiqué que la signature de cette convention prouve que l’Université est en train de consolider une nouvelle pratique conventionnelle, relevant que la Fondation allemande constitue un partenaire de l’Université depuis 1997.

 

Il a, dans ce sens, fait savoir que la Fondation Hanns Seidel a toujours soutenu les activités scientifiques organisées par les établissements relevant de l’Université, de même qu’elle a contribué depuis la fin des années 80 à l’émergence d’une communauté scientifique à l’échelle maghrébine à travers un flux annuel de mobilité des chercheurs maghrébins.

 

M. Mrabet a, par ailleurs, estimé que le contexte que vit actuellement le Maroc offre la meilleure opportunité pour consolider les acquis et concevoir mutuellement un cadre partenarial rénové qui répond mieux aux mutations des politiques publiques de l’enseignement supérieur, ainsi qu’aux objectifs stratégiques de la Fondation.

 

Pour sa part, M. Theres a rappelé que la Fondation a développé depuis deux décennies des partenariats pérennes, notamment avec l’Université Mohammed V qu’il a qualifiée de « partenaire privilégié ».

 

Il a également indiqué que la Fondation accorde beaucoup d’importance à ce partenariat, mettant l’accent sur la nécessité de soutenir les intellectuels par la promotion de la recherche scientifique et la formation universitaire.

 

M. Theres a, en outre, mis l’accent sur le rôle primordial que joue l’Université en tant que bastion du savoir et sa contribution à l’évolution des sociétés vers des Etats modernes, justes et attachés à leur culture.

 

La Fondation Hanns Seidel attache beaucoup d’importance aux échanges au niveau maghrébin et euro-méditerranéen, a-t-il ajouté.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires