PARTAGER

En proie à une grave crise interne qui lui a valu le départ et la
scission de nombreux membres influents du parti, l’Union Socialiste
des Forces Populaires, poursuit sa descente aux enfers avec un grand
recul lors des dernières élections professionnelles. Cette formation a
en effet enregistré un net recul pour prendre la cinquième place par
rapport à celles de 2009. Une défaite imputée à l’actuel premier
secrétaire, Driss Lachgar, qui se voit reprocher tous les maux actuels
et à venir lors des prochaines consultations dont les bases du parti
estiment ne rien en attendre de bon en raison du naufrage.

Le principal concerné par cette déconvenue électorale estime au
contraire que c’est le manque de transparence et les dépassements
habituels qui ont pénalisé son parti en tentant de dédramatiser la
situation tout en promettant de redresser la barre en prévision du
double scrutin du 4 septembre. mais le leader socialiste est le seul à
afficher un tel optimisme.

Ses opposants qui ont quitté son navire et dont le nombre augmente
depuis qu’il est aux commandes dont certains ont crée la nouvelle
formation  » Alternatives Démocratiques », ne cessent de réclamer son
départ pour espérer sauver l’USFP.

Par Jalil Nouri

Commentaires