M. Aghmani: Le taux de chômage national a été maintenu à 9,1...

M. Aghmani: Le taux de chômage national a été maintenu à 9,1 pc en 2010

338
0
PARTAGER

Ce résultat a été rendu possible grâce à l’intervention de l’Etat pour soutenir les secteurs touchés par la crise mondiale à condition qu’ils maintiennent leurs effectifs, a indiqué M. Aghmani lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de son département au titre de l’année 2010 et des grandes lignes du programme d’action 2011.

Il a expliqué que le ministère a affecté 86 millions e dirhams pour la formation continue et 746 millions de dirhams pour le remboursement des cotisations patronales relatives à la sécurité sociale au titre de l’année 2009-2010.

M. Aghmani a dans ce sens mis l’accent sur l’intervention et la vigilance des structures d’inspection pour la gestion de cette étape, l’amélioration de la médiation dans le domaine de l’emploi, ajoutant que le lancement de la mise en œuvre de plusieurs plans de développement et les chantiers ouverts dans de nombreux secteurs a favorisé le maintien du taux de chômage à 9,1 pc.

Et le ministre de poursuivre que les efforts déployés en 2010 et les réalisations accomplies ont eu un impact positif sur de nombreux secteurs, notant que les actions menées par l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ont permis d’améliorer l’efficacité et le rendement des programmes « initiatives emploi ».

Le programme IDMAJ a permis en 2010 l’intégration de 55.881 demandeurs d’emploi, et le programme TAAHIL a contribué à la création de 15.199 emplois par le biais de la formation contractuelle, et la formation qualifiante ou de reconversion, a fait savoir M. Aghmani.

Pour ce qui est du programme Moukawalati, il a permis, en dépit des difficultés rencontrées, la création de quelque 1.029 entreprises en 2010, portant ainsi le nombre d’entreprises créées depuis l’année 2007 à 3.315 et le nombre de postes d’emploi à 10.000, sachant que le nombre d’entreprises créées en 2007 était de 586, a-t-il encore ajouté.

Pour renforcer la politique de proximité et rapprocher les services de l’ANAPEC afin d’établir une gouvernance dans le marché de l’emploi entre les différentes régions et provinces du Royaume, le ministre a précisé qu’il a procédé au renforcement du réseau des Agences locales et régionales dont le nombre est passé de 26 en 2006 à 74 agences actuellement.

Il a également fait remarquer que les études prospectives réalisées aux niveaux de 16 régions ont permis de détecter 156.148 postes d’emploi qui devront être créés et la nature des compétences requises durant la période 2011-2012.

S’agissant du bilan de contrôle de l’application des dispositions de la législation du travail, M. Aghmani a indiqué que les inspecteurs adjoints du travail ont multiplié leurs efforts en 2010 fin d’hisser et assurer le respect de ces dispositions.

Il a précisé qu’il a été procédé au niveau des litiges collectifs au règlement de quelque 825 différends et d’éviter des grèves au sein de 669 entreprises, et au traitement au niveau des conflits individuels de 33.610 dossiers.

Pour ce qui du programme sectoriel de lutte contre le travail des enfants, l’année 2010 a été marquée par la promulgation d’un décret portant actualisation de la liste des travaux dangereux interdis aux enfants de moins de 18 ans, notant que 31 types de travaux figurent dans cette liste contre seulement dix auparavant.

De même, le ministère a consacré dans le cadre de son budget 2010 une enveloppe de 1.500.000 dirhams pour appuyer dix associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants.

Au niveau de la législation et eu égard à l’importance des dispositions du code de travail, en notamment en ce qui concerne la gestion des relations professionnelles, a-t-il poursuivi, le ministère a promulgué 9 décrets et 13 arrêtés qui ont été publiés dans le bulletin officiel.

L’année 2010 a été marquée aussi par la ratification de 8 conventions internationales et arabes dans le domaine de l’emploi, l’approbation par le conseil des ministres d’un projet de loi relatif à l’indemnisation des accidents des de travail, et cinq décrets, en plus de la promulgation de 7 arrêtés, dont trois concernant l’hygiène et la sécurité au travail.

M. Aghmani a souligné que, en parallèle avec les efforts législatifs et d’application des mécanismes de contrôle, le ministère a accordé une grande importance au volet sensibilisation qui est basé sur l’implication des acteurs socio-économiques dans la mise en œuvre des dispositions du code de travail.

Le ministre a mis l’accent également sur l’élaboration d’un plan national d’amélioration des conditions de travail au sein des entreprises employant dix salariés et plus, notant que ce plan intervient après la réalisation d’une bonne partie du plan national de mise à niveau sociale.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires