M. Akhannouch détaille les mesures prises pour assurer le bon déroulement de...

M. Akhannouch détaille les mesures prises pour assurer le bon déroulement de la campagne agricole 2011-2012

126
0
PARTAGER

S’exprimant lors de la journée de lancement de cette campagne, le ministre a précisé que toutes les dispositions requises ont été prises pour garantir notamment l’approvisionnement des filières de la production végétale en intrants de production et la poursuite de la mise en oeuvre des projets décidés dans le cadre du Plan Maroc Vert.

C’est ainsi qu’en matière de céréaliculture, pas moins de 1,3 million de quintaux de semences sélectionnées seront mobilisés pour approvisionner la filière. Pour ce qui des prix de vente, ils devront baisser par rapport à l’année dernière, puisque la subvention qui leur est accordée va connaître une augmentation de 10 dirhams par quintal par rapport à la dernière campagne agricole, a-t-il dit, soulignant que cette opération va coûter quelque 200 millions de dirhams (MDH) cette année contre 170 MDH l’an passé.

Le marché sera également approvisionné en quantités suffisantes d’engrais, dont les prix ne subiront aucun changement par rapport à l’année dernière, a-t-il ajouté, indiquant que le nouveau régime d’assurance agricole sera appliqué à une superficie de 300.000 Ha concernant toutes les régions du Royaume. Il vise à assurer les cultures du maïs, des légumineuses alimentaires, du blé dur, du blé tendre et d’orge contre les principaux risques climatiques (sécheresse, gel, grêle, vents violents, tempête de sable, stagnation des eaux), a expliqué le ministre.

Dans le domaine d’irrigation, a-t-il dit, les dispositions prises visent à poursuive la mise en oeuvre du programme d’économie d’eau en incitant les producteurs à mettre en place des systèmes d’irrigation localisée, à augmenter les crédits nécessaires à la modernisation et à l’entretien des réseaux d’irrigation et à continuer d’accorder aux agriculteurs des facilités en matière de remboursement de leurs dettes liées à l’utilisation des eaux d’irrigation.

Les petits agriculteurs seront ainsi exonérés des frais des eaux d’irrigation au titre des campagnes agricoles antérieures à 2008 à concurrence de 10.000 DH avec l’exonération des intérêts et le rééchelonnement des créances dépassant ce montant, a-t-il noté.

En matière d’arboriculture fruitière, une enveloppe de l’ordre de 60 MDH sera consacrée aux directions régionales de l’agriculture pour l’acquisition des plants d’arbres fruitiers et de palmiers dattiers, subventionnés dans le cadre du fonds de développement agricole.

Le ministre a souligné de même que la campagne agricole 2011-2012 sera marquée par la mise en oeuvre des orientations stratégiques concernant le développement des filières de l’olivier, du palmier dattier et des plants d’arbres fruitiers.

En matière de production animale, il est proposé de fixer à 7 pc la taxe sur la valeur ajoutée appliquée à tous les aliments de bétail, d’exonérer les produits gras d’origine végétale entrant dans la composition des aliments de bétail (2,5 pc), et de continuer d’exonérer l’importation des bovins des droits de douane et de la TVA (10 pc).

En matière de protection de la santé animale et végétale, il est convenu d’intensifier la lutte contre l’insecte rongeur de la tomate « Tuta Absoluta », et le virus de la Tristeza, de poursuivre la vaccination du cheptel contre les maladies intestines et de mettre en oeuvre le programme annuelle de contrôle de la qualité des moyens de production (semences, insecticides et herbicides, et engrais) au niveau de l’importation, de la production et de la commercialisation.

Auparavant le ministre a indiqué que le production céréalière a atteint, au terme de la campagne agricole 2010-2011, 84 millions de quintaux, avec un rendement moyen national de 17 quintaux par hectare. Il a rappelé à ce sujet que les quantités de blé tendre commercialisées jusqu’à la date du 15 septembre ont atteint 18,4 millions de quintaux. Les cultures sucrières ne sont pas en reste puisque elles ont augmenté de 18,7 pc par rapport à la saison précédente, a-t-il ajouté.

La production des primeurs a pour sa part enregistré un volume de 1,73 million de tonnes (+ de 10 pc) dont 729.000 tonnes ont été exportées, a-t-il précisé, rappelant que la production d’agrumes a enregistré une croissance de 9 pc par rapport à la campagne précédente, ce qui représente un volume de 1,7 million de tonnes, dont 529.000 tonnes ont été exportées.

S’agissant de la production des viandes rouges, elle a enregistré une augmentation de 5 pc (445.000 tonnes), a-t-il fait savoir, relevant que la production laitière a augmenté de 8 pc (2,7 milliards de litres) et celle des viandes blanches de 5 pc (590.000 tonnes) par rapport à la campagne agricole 2009-2010.

Le ministre a en outre émis l’espoir que ces excellents résultats, attribués surtout aux conditions climatiques favorables et aux différents dispositifs ministériels mis en place dans le cadre du Plan Maroc Vert vont se poursuivre lors de la campagne 2010-2011.

L’ouverture de cette journée s’est déroulée en présence du wali de la région de fès-Boulemane, du président du conseil régional et de tous les partenaires du secteur, qui ont réaffirmé leur disposition à redoubler d’efforts pour entourer le Plan Maroc-vert de toutes les conditions de réussite.

 

map__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires