M. Akhannouch invite les investisseurs privés américains à prendre part au Plan...

M. Akhannouch invite les investisseurs privés américains à prendre part au Plan Maroc Vert

322
0
PARTAGER

Intervenant à l’occasion d’un déjeuner débat au siège de la Chambre de Commerce Américaine, M. Akhannouch a appelé les investisseurs US à participer aux changements positifs que connaitront les secteurs agricoles et agro-industriel au Maroc dans les années à venir et qui permettront la mobilisation des capacités réelles du Royaume à fournir des produits jouissant d’une meilleure compétitivité, soulignant que ces changements permettront au Maroc de renforcer la position qu’il occupe sur la scène internationale.

Le ministre a relevé à cet égard que le Plan Maroc Vert, lancé par le Royaume il y a deux ans, réaffirme l’importance capitale du secteur agricole pour le développement économique et social du Maroc en s’appuyant fortement sur l’investissement privé et sur une approche transactionnelle axée sur les résultats.

Il a dans ce cadre exposé les deux principaux piliers du Plan Maroc Vert, dont chacun est doté d’une offre d’investissement dédiée au secteur.

S’agissant du premier pilier, qui concerne l’agriculture à forte valeur ajoutée autour des grandes filières agricoles, M. Akhannouch a noté que l’objectif de ce pilier est d’impulser l’investissement privé à travers les leviers de l’Etat pour structurer des projets agro-industriels à forte création de valeur.

L’Etat marocain, a-t-il souligné, y accompagne les acteurs privés à travers les deux leviers majeurs de l’investissement agricole, à savoir la mobilisation du foncier public en location longue durée, et le renforcement des aides et subventions accordées aux agriculteurs notamment pour les infrastructures de valorisation des produits agricoles.

Le second pilier, quant à lui, concerne l’agriculture solidaire, dans les zones difficiles nécessitant une forte intervention des fonds de l’Etat et des donateurs, a poursuivi le ministre, notant que l’objectif est de structurer les acteurs fragiles autours de projet économiquement viables pour combattre la pauvreté à sa racine.

Et de souligner qu’une approche transactionnelle est également adoptée pour ce pilier solidaire, avec des projets prêts à être financés par les donateurs désirant s’engager avec le Maroc dans sa lutte contre la précarité et pour la stabilisation socioéconomique des populations.

Outre l’ambassadeur du Maroc à Washington, M. Aziz Mekouar, cette rencontre a été notamment marquée par la participation de plusieurs représentants d’entreprises américaines, d’hommes d’affaires ainsi que de responsables de départements et d’agences gouvernementaux US.

M. Akhannouch a entamé, lundi, une visite aux Etats-Unis dans le cadre d’un road show visant la présentation du plan Maroc vert (PMV) à plusieurs départements gouvernementaux, aux investisseurs et fondations privés et aux organisations internationales.

Organisée en partenariat avec l’USAID et l’ambassade du Maroc aux Etats-Unis, cette visite vise à mettre en exergue les opportunités que les deux pays peuvent saisir autour du PMV grâce à un ciblage pointu des opportunités de partenariat.

Selon le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, ce plan s’inscrit dans les objectifs de développement préconisés par les partenaires américains notamment ceux en termes de sécurité alimentaire, de lutte contre les effets des changements climatiques, de gestion rationnelle des ressources en eau ou encore de développement durable du monde rural grâce à l’agriculture.

Il s’agit pour le Maroc de mettre en valeur deux offres dans le secteur agricole à savoir l’Offre investisseurs du PMV ciblant les investisseurs potentiels à la recherche de foncier et de bon climat d’affaires, et l’offre sociale du PMV ciblant les organismes et fondations privés donateurs pour la lutte contre la pauvreté dans le milieu rural à travers l’amélioration des revenus agricoles.

Commentaires