M. Akhchichine plaide pour une intégration maghrébine à travers l’enseignement

M. Akhchichine plaide pour une intégration maghrébine à travers l’enseignement

183
0
PARTAGER

M. Akhchichine, qui intervenait jeudi à l’ouverture de la 10-ème session du Conseil des ministres maghrébins de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a également émis le souhait de voir le système d’enseignement au Maghreb former des générations productives, responsables et ouvertes sur leur environnement pour participer à l’édification d’une Union maghrébine solide à l’ère de la mondialisation et des regroupements économiques régionaux.

Le ministre a estimé que le premier défi à relever pour les pays du Maghreb consiste en la production du savoir car la formation des cadres dans les différents domaines de la science et de la connaissance est le seul moyen pour réaliser un véritable développement durable.

Il a ajouté à ce propos qu’une meilleure production et répartition du savoir requiert une révision du système d’enseignement aussi bien scolaire qu’universitaire.

M. Akhchichine a en outre appelé à accorder l’intérêt qu’il faut à l’enseignement universitaire au Maghreb pour qu’il soit en phase avec les développements qui s’opèrent dans le monde, relevant que cela passe par l’amélioration du rendement et de la qualité de l’enseignement.

Le ministre a également réaffirmé la disposition du Maroc à échanger son expérience en matière de réforme du système d’enseignement avec les autres pays de la région et à entreprendre des initiatives communes dans ce domaine.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance de former des générations capables de mettre à contribution le savoir accumulé et entièrement dévouées au développement de leurs pays.

Le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation formée de hauts responsables du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique.

Plusieurs sujets seront abordés lors de cette session, notamment la coordination et la coopération maghrébine dans le domaine de l’enseignement, le rapport d’activité du Conseil, l’équivalence des diplômes universitaires dans les pays du Maghreb et la mise en place d’un programme d’action du Conseil des ministres maghrébins pour la prochaine période.

Le Conseil des ministres maghrébins de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique avait tenu sa dernière session à Tripoli en juin 2009.

Il a été Créé en 1990 pour soutenir l’action de la commission ministérielle maghrébine chargée des ressources humaines notamment dans le domaine de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifiques

Commentaires