M. Benamour : la liberté des prix, fondement d’une concurrence positive en...

M. Benamour : la liberté des prix, fondement d’une concurrence positive en faveur du consommateur

114
0
PARTAGER

S’exprimant lors d’une rencontre régionale de communication organisée autour de la thématique  » les questions liées à la loi relative à la concurrence « , M. Benamour a ajouté que la liberté du marché et les règles relatives à la concurrence ne sont pas encore strictement respectées en raison du recours à certaines pratiques condamnables et ce, contrairement à ce qui se passe ailleurs.

Après avoir mis en relief nombre de réalisations au Maroc, à l’actif du Conseil de la Concurrence, M. Benamour a, par ailleurs, pointé du doigt un certain nombre de problèmes liés, entre autres, au déficit en ressources humaines ou encore à la difficulté d’approcher l’opinion publique du rôle du conseil de la concurrence.

Il serait judicieux dans les années à venir de faire sortir cette institution de son cadre consultatif pour l’ériger en instance autonome dotée d’un véritable pouvoir décisionnel, a estimé M. Benamour, relevant que le Conseil veille à sensibiliser le public sur les différentes questions liées à la concurrence à travers l’organisation de colloques et de conférences dédiées notamment, à l’examen des différents dépassements et irrégularités en la matière.

Le Conseil, a-t-il poursuivi, réalise aussi des études sectorielles pour apporter des réponses aux diverses demandes de consultations qui lui sont adressées par le gouvernement, les commissions parlementaires, les associations de défense du consommateur d’utilité publique, le pouvoir judiciaire, les régions, les organismes, les chambres professionnelles et les syndicats.

De son coté, le président de la Chambre de Commerce, de l’Industrie et des Services (CCIS) de Marrakech, M. Kamal Eddine Faher s’est dit fier de cette initiative à même de sensibiliser les affiliés à la CCIS sur l’importance de la libre concurrence dans la protection du pouvoir d’achat du consommateur, la diversification de l’offre ainsi que dans la consécration du principe du taux de la conformité du prix à la qualité.

M. Faher a mis en relief également l’ensemble des efforts menés par cette instance pour la protection du consommateur, et la garantie de la compétitivité de l’économie nationale de manière à permettre l’amélioration du climat des affaires et la contribution à la réalisation du développement socio-économique du Royaume.

Il a également émis le voeu de voir le conseil de la concurrence se hisser au rang d’un  » pouvoir exécutif  » des décisions relatives à la lutte contre les dérapages et les infractions attentatoires à l’esprit de concurrence et ce, à l’instar de ce qui se passe à travers le monde.

M. Faher s’est dit aussi en faveur de la mise en place de représentativités décisionnelles du conseil de la concurrence, à travers les régions du Royaume conformément au grand chantier de la régionalisation avancée, tel que prôné par SM le Roi Mohammed VI, relevant que l’objectif est d’accompagner le développement de ces régions d’un point de vue socio-économique tout en tenant compte des spécificités intrinsèques à chacune d’elles.

 

___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires