M. Biadillah plaide pour l’instauration des bases de la coopération arabo-africaine

M. Biadillah plaide pour l’instauration des bases de la coopération arabo-africaine

208
0
PARTAGER

S’exprimant lors des travaux du 17-ème congrès de l’Union parlementaire arabe (UPA), M. Biadillah, également président de la Ligue des Conseils de la Choura, des sénats et des Conseils similaires d’Afrique et du Monde arabe, a souligné que si cette coopération tienne en compte des intérêts géostratégique, économique et du patrimoine culturel et civilisationnel, elle constituera un modèle exemplaire de la coopération sud-sud et du partenariat stratégique intelligent au service du développement des peuples de la région.

M. Biadillah a réitéré l’attachement de la Ligue à oeuvrer au renforcement des liens entres les mondes arabe et africain, notamment en cette période historique délicate que traverse le monde marquée par des mutations accélérées et profondes.

En dépit de certains signes de relance économique après la crise, le monde se trouve confronté aujourd’hui à une nouvelle génération de défis notamment dans les régions arabe et africaine, a-t-il dit, ajoutant que ces défis constituent une source de préoccupation pour nombre de pays.

La Ligue des Conseils de la Choura, des sénats et des Conseils similaires d’Afrique et du monde arabe est la seule organisation interparlementaire qui oeuvre depuis sa création en 2002 à Rabat, à conforter les bases de coopération entre les institutions parlementaires africaines et arabes, outre la contribution à la promotion de la coopération entre ces pays dans les différents domaines économiques, politiques, sociaux et culturels.

M. Biadillah a en outre indiqué que les défis sécuritaires demeurent structurels surtout avec la prolifération de cellules terroristes notamment dans les zones de tension, relevant que ces organisations terroristes sont aujourd’hui liées à des réseaux transcontinentaux qui s’adonnent au trafic de drogues dures, d’armes et d’êtres humains, outre leur implication dans l’immigration clandestine, l’enlèvement et les actes de piraterie maritime.

Cette nouvelle génération de défis qui s’imposent dans plusieurs régions dans le monde arabe et africain notamment dans la région sahélo-saharienne, la corne de l’Afrique et le Golfe d’Aden constitue une menace à la sécurité et à la paix mondiales, a-t-il averti, soulignant la nécessité d’une coopération continue et d’une coordination sur les plans régional et international pour faire face à ces défis.

La ligue ne devra ménager aucun effort en faveur des causes des peuples de la région et doit poursuivre son action avec une ferme détermination pour le soutien des intérêts arabo-africains vitaux et l’instauration d’un partenariat stratégique dans différents domaines.

Les défis du développement humain, a-t-il ajouté sont liés à la capacité des pays arabes et africains à réaliser les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) à l’horizon 2015, notamment la lutte contre la pauvreté et la précarité, la réduction de la mortalité infantile, la protection de la santé de la mère et la lutte contre les graves maladies.

Et d’ajouter que les défis liés à la question environnementale se sont accentués avec l’exploitation massive et irrationnelle des ressources naturelles et le transfert des industries polluantes à certains pays de la région.

Evoquant la mondialisation et les mutations que connaît le Monde arabe, M. Biadillah a souligné la nécessité d’élargir la concertation, de renforcer la démocratie et de consolider les principes de bonne gouvernance en matière de gestion de la chose publique.

Face à ces défis, M. Biadillah a prôné la mise en Âœuvre de politiques publiques visant le renforcement de la stabilité et de la sécurité, la préservation de la souveraineté des Etats et de leur intégrité territoriale, la consolidation du multipartisme et de la démocratie ainsi que la défense des droits de l’Homme.

Il a plaidé aussi en faveur de la mise en place de stratégies nationales de développement durable en vue d’endiguer les problèmes liés à la pauvreté et au chômage.

Le 17ème congrès de l’union parlementaire arabe (UPA) a clos ses travaux mardi par la publication d’un communiqué soulignant la nécessité de renforcer la solidarité arabe pour relever les défis de la oumma et transcender les obstacles entravant son développement.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires