M. Chami: des actions sont menées pour permettre à Fès de retrouver...

M. Chami: des actions sont menées pour permettre à Fès de retrouver son poids économique national

165
0
PARTAGER

Intervenant lors d’une rencontre, organisée par la Fédération démocratique du travail (FDT-section locale) sous le thème « les investissements à Fès : quelles perspectives », le ministre a rappelé que la ville compte actuellement 680 unités industrielles, ce qui la place en 3ème position sur le plan national.

Pour redresser la situation, il a été décidé de mettre en oeuvre des « programmes précis dotés des budgets requis », a-t-il dit, citant en premier la plate forme industrielle intégrée de Rass El Ma, qui s’étend sur une superficie de 425 hectares et qui devra contribuer à la création de quelque 30.000 postes d’emploi.

Le coût de ce projet, dédié aux activités industrielles, aux entreprises et aux PME, est estimé à 1,5 milliard de dirhams, a-t-il dit, rappelant qu’un protocole d’accord a été signé en juillet dernier pour l’aménagement, le développement et la promotion de cette zone.

A l’intérieur de cette plateforme intégrée, quelque 50 Ha seront consacrés au secteur du cuir (tannerie, cuir, chaussures) et 200 Ha à une zone franche, destinée à accueillir les investissements orientés vers l’export, a précisé M. Chami.

Le ministre a également rappelé que les travaux de réalisation de la plateforme industrielle intégrée de Fès-Shore, entièrement dédiée aux services (140.000 m2) sont en cours pour un coût de 1.2 milliard de dirhams. Ce projet, dont la première tranche d’une superficie de 16.000 m2 sera livrée à la fin de cette année, devra générer 12.000 postes d’emploi, a-t-il dit.

Il a affirmé aussi que la zone industrielle de Ben Souda (169 Ha) va faire l’objet d’une opération de rénovation, dont le coût s’élève à 68,22 millions de dirhams, notant que les travaux d’assainissement de la zone ont été déjà achevés.

Sur le plan commercial, le ministre a fait état de deux projets à savoir Fes-retail parc et le marché de gros. Le projet de Fes-retail parc vise à moderniser le secteur dans la région et à assurer une offre de produits et services répondant aux besoins des différentes couches sociales, a-t-il expliqué, rappelant que le coût de ce projet est estimé à 207 millions de dirhams et qu’il est censé créer 500 opportunités d’emploi supplémentaires.

Pour ce qui est du second projet, il vise la rénovation du marché de gros dans le but de moderniser sa gestion et de le doter d’équipements modernes répondant aux normes de sécurité et de santé, a affirmé le ministre, ajoutant que le projet nécessitera 410 millions de dirhams.

Il a par ailleurs annoncé la prochaine implantation à Fès (Zone de Sidi Brahim) d’une unité de production de câbles et armoires électriques pour TGV et Tramway, qui ouvrira ses portes en décembre 2011. Il s’agit d’une joint venture (Nexans-Alsthom, 50 pc chacun), devant générer 200 postes d’emploi au cours de la première phase et 600 postes d’emploi à partir de 2018, selon un responsable de la société.

Pour sa part, M. Abderrahim Remmah, secrétaire de la section locale de la FDT, a estimé que l’augmentation des investissements dans la région est tributaire de l’amélioration des conditions de gestion des affaires des habitants et de leur participation ainsi que de l’organisation du secteur informel.

Si le gouvernement ne ménage aucun effort pour promouvoir le développement de la région en y créant et réhabilitant des zones industrielles, les habitants sont tenus de contribuer à cette action, a-t-il affirmé, rappelant que les centrales syndicales sont un partenaire incontournable de toute oeuvre de développement dans le pays.

 

 

map_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires