M. Chami: Il est temps de tisser des relations économiques solides avec...

M. Chami: Il est temps de tisser des relations économiques solides avec les pays asiatiques

329
0
PARTAGER

Dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation à la 17ème édition du Sommet de partenariat, qui a clos ses travaux mardi à Bombay, M. Chami a affirmé la nécessité de l’ouverture de l’économie marocaine sur les marchés asiatiques afin de stimuler les échanges et les investissements entre les deux parties.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la tournée asiatique de la délégation marocaine qui a englobé la Chine, la Corée du Sud, Hong Kong et l’Inde, a ajouté le ministre, rappelant les rencontres de la délégation marocaine avec les investisseurs et les opérateurs économiques afin de promouvoir le produit Maroc en tant que meilleure destination pour les investissements.

Ces rencontres, a-t-il dit, ont été l’occasion d’informer les principaux interlocuteurs sur les réformes économiques structurelles initiées par le Maroc et qui ont concerné l’arsenal juridique et institutionnel régissant l’activité économique afin de faciliter les transactions commerciales et de drainer davantage d’investissements étrangers directs.

La délégation marocaine a également donné un aperçu sur le climat des affaires, les incitations fiscales et les accords de libre-échange signés par le Maroc et dont le nombre s’élève à 44.

M. Chami a souligné le grand intérêt manifesté par les investisseurs étrangers pour le marché marocain, sachant que le Maroc peut constituer une porte vers les marchés européen et africain.

Les pays asiatiques sont conscients de l’importance du marché africain qui, selon des études modernes, devrait compter, à l’horizon 2020, près de 130 familles issues de la classe moyenne, a-t-il relevé, notant que le Maroc pourrait constituer une plate-forme pour les investissements afin d’attirer cette force consommatrice.

Le ministre a également donné un aperçu sur les secteurs d’investissements prometteurs au Maroc tels l’électronique et les pièces automobiles.

Outre M. Chami, le Maroc a été représenté au sommet par le directeur général de l’Office chérifien des phosphates (OCP), Mustapha Terrab et par des responsables de l’Agence marocaine de développement des investissements et de Maroc expo.

 

Commentaires