M. Ghellab: L’autoroute Fès-Oujda va insuffler une forte dynamique au processus de...

M. Ghellab: L’autoroute Fès-Oujda va insuffler une forte dynamique au processus de développement dans la région de l’Oriental

148
0
PARTAGER

Ce projet de grande envergure s’inscrit dans le cadre de l’Initiative Royale pour le développement de l’Oriental et constitue un maillon essentiel du programme intégré de développement de cette région qui connaît une dynamique de développement sans précédent dans les différents domaines, a déclaré le ministre en marge de la cérémonie d’inauguration de l’autoroute Fès-Oujda.

Ce chantier, lancé en janvier 2007 par SM le Roi Mohammed VI, est livré dans les délais et dans les standards de qualité applicables à ce type de projets qui ont une envergue nationale et internationale, a-t-il ajouté dans une déclaration à la Map.

Mettant l’accent sur l’impact économique et les multiples avantages de l’autoroute Fès-Oujda, longue de 320 km et ayant nécessité un budget de 10,8 milliards de dirhams, M. Ghellab a fait remarquer que ce projet extrêmement important rentre dans une grande complémentarité avec les autres projets de la région, aussi bien ceux qui concernent les transports tels que la rocade méditerranéenne, la double voie Nador-Oujda, la voie ferrée Taourirt-Nador et la double voie Taza-El Hoceima, que les autres projets d’investissement comme l’agropole de Berkane, la technopole d’Oujda, Marchica ,la station de Saïdia et les projets énergétiques.

« Tous ces projets vont recevoir une poussée énergétique en termes de croissance, de développement et de rentabilité », a-t-il relevé, notant que cette autoroute, qui sera ouverte à la circulation gratuitement pendant un mois, profitera aussi à toutes les régions qu’elle traverse.

Ultime maillon de l’ambitieux programme du premier schéma d’armature autoroutière, l’autoroute Fès-Oujda permettra aussi au Royaume de tenir un rôle
prépondérant en tant que pôle d’échange et de transit entre les différents pays du Maghreb, et entre le Sud de l’Europe et le Nord de l’Afrique.

De son côté, le directeur général de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc, M. Othmane Fassi Fihri, a indiqué que l’autoroute Fès-Oujda a été réalisée dans un délai de quatre ans et demie, estimant que ce délai est très court compte tenu des difficultés rencontrées.

Ces difficultés sont liées à la nature du terrain et à l’instabilité des versants et aux pluies exceptionnelles, a-t-il expliqué, notant que ces contraintes ont nécessité de trouver des solutions techniques et de définir les dispositions constructives adéquates, en plus du souci de la préservation de l’environnement.

Mettant en avant le recours à des technologies nouvelles et à la réutilisation des matériaux locaux lors de la réalisation de l’autoroute Fès-Oujda, M. Fassi a noté que la construction des autoroutes au Maroc a été l’occasion de faire avancer la technologie et toute la profession, la manière et la rigueur dans le travail, et la qualité ».

 

map._________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires