M. Jamal Eddine Naji expose à Londres l’expérience marocaine en matière de...

M. Jamal Eddine Naji expose à Londres l’expérience marocaine en matière de relations entre politiciens et médias

336
0
PARTAGER

M. Naji, qui s’exprimait lors d’une conférence sur le thème « les médias modernes et politiciens: protagonistes ou partenaires? », a exposé devant l’assistance les principaux axes de la plateforme du dialogue national entre les médias et la société.

Cette plate-forme, a-t-il expliqué, s’assigne comme objectif stratégique de normaliser et réguler la place et le rôle des médias au sein de la société marocaine pour favoriser un exercice démocratique de la liberté d’expression et une crédibilité influente des médias nationaux sur l’opinion publique en tant qu’animateurs légitimes et modernes de la vie démocratique.

L’expert, qui a également expliqué les objectifs spécifiques de la plateforme, a rappelé les différentes journées de travail et ateliers tenus notamment au parlement pour débattre tous les aspects et les réalités des médias nationaux.

Un tel besoin concrétisé d’une vision inclusive, systématique et panoramique a servi de premier indicateur du fait que cette approche orientée vers l’avenir a été voulue par tous, a-t-il dit.

Et de rappeler que le dialogue national a identifié des secteurs majeurs, spécifiques au Maroc, dont une importante contribution des entreprises médiatiques dans la consolidation du choix démocratique au sein de la société et de l’Etat et l’encouragement de la performance économique et professionnelle pour promouvoir un journalisme d’excellence.

L’expert a également cité la promotion de la bonne gouvernance au sein des entreprises médiatiques, ce qui requiert de ces entreprises d’adopter les principes démocratiques et garantir la transparence économique interne et de respecter les mêmes règles régissant le secteur de l’économie de l’information au Maroc.

M. Naji a, par ailleurs, expliqué dans une déclaration à la MAP, que les participants à la conférence de Londres ont été intéressés par l’expérience marocaine, en particulier par l’aspect approche au sujet de la relation entre les politiciens et les médias.

La rencontre a été l’occasion d’expliquer cette approche consistant à amorcer un dialogue neutre sur ces questions depuis le parlement, avec le parrainage des forces politiques, et de créer, pour la première fois, un espace de dialogue profond entre politiciens et médias, a encore dit M. Naji, qui a mis en exergue la prise de conscience que les médias sont également une affaire économique et de référentiel politique de départ.

Il a relevé que, dans une démocratie, les médias ont besoin d’une régulation par la loi et d’une autorégulation, qui ne peuvent exister sans un régime de multiples voix qui a accumulé une grande expérience, comme c’est le cas du Maroc.

Les médias ont également compris qu’ils avaient un rôle à jouer dans la crédibilisation de la profession aux yeux de la société, a-t-il dit, appelant à exposer tous les problèmes des médias.

Relevant que les choix du multipartisme faits par le Maroc remontent à plus de 60 ans, M. Naji a appelé à capitaliser ces gains pour pouvoir donner la réplique sur le plan des standards de la profession à l’échelle internationale.

L’expert marocain a, d’autre part, fait état d’un échange inégal entre les pays du nord et ceux du sud dans le domaine médiatique.

Cet échange inégal, a-t-il expliqué, entrave le dialogue civilisationnel entre les professionnels des deux parties au sujet des fondamentaux de la profession dans toutes ses composantes.

La conférence, qui durera jusqu’à vendredi, a été marquée par la participation de plusieurs journalistes et experts représentant notamment la commission européenne et des médias internationaux comme +CNN+ et le +Financial Times+.

Plusieurs thèmes sont débattus lors de la rencontre, dont les médias et les administrations: à la recherche d’un idéal et les problèmes qui peuvent affecter la relation entre les médias et les administrations.

Commentaires