M. Naciri plaide pour la promotion de la médiation commerciale

M. Naciri plaide pour la promotion de la médiation commerciale

166
0
PARTAGER

Le ministre, qui s’exprimait lors d’une rencontre-débat sur « la médiation  commerciale au service des managers de demain », a mis en avant l’importance de  cette démarche dans la résolution des différents opposant les entrepreneurs,  surtout pour les petites et moyennes entreprises.

« La médiation offre une grande marge de négociation pour les entreprises  qui sont en conflit », a-t-il assuré.   

Tout en soulignant l’efficacité de ce recours, M. Naciri a indiqué que le  médiateur se doit d’être un professionnel et un connaisseur du monde des  affaires et ce, pour réussir cette mission si essentielle pour l’essor de  l’économie nationale.
Et de saluer les efforts de la Confédération Générale des Entreprises du  Maroc (CGEM) dans la promotion de la médiation, une nouvelle alternative pour  résoudre les différends entre les opérateurs économiques.

Le ministre a cependant relevé que malgré les réalisations enregistrées sur  ce registre, il n’en reste pas moins que les entreprises se doivent de  s’impliquer réellement dans cette démarche et ce, pour asseoir la médiation  comme premier et dernier recours.

Par ailleurs, le ministre n’a pas manqué de saluer les efforts de  l’association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), organisatrice de  ce débat, dans l’intégration des femmes dans le tissu économique, soulignant  que cette association représente une véritable force de proposition et un  acteur majeur dans la relance économique du Royaume.

Sur cette rencontre dédiée à la promotion de la médiation, la présidente de  l’AFEM, Mme Soraya Badraoui Drissi, a indiqué qu’elle s’inscrit dans le cadre  d’une opération de sensibilisation des entreprises quant à l’efficience de  cette démarche qui leur offre le meilleur moyen de résoudre à moindre frais   leurs conflits, sans recourir à la justice, surtout pour les petites et  moyennes entreprises qui n’ont pas les moyens nécessaires et les structures  organisationnelles adéquats pour s’engager dans des procès interminables et  onéreux.   

D’où, pour elle, l’importance de la médiation qui contribue pour beaucoup à  éviter l’escalade du différend et protège la relation des parties. Un recours  qui, contrairement à une procédure judiciaire ou arbitrale, ne se solde pas par  la consécration d’un gagnant au détriment d’un perdant puisque la médiation,  a-t-elle expliqué, aide à parvenir à un accord qui sera considéré comme  acceptable par les deux parties. 

Une manière de préserver la relation commerciale et de permettre aux parties  de continuer leurs relations d’affaires à l’issue d’un compromis.

Cette rencontre-débat a été marquée par la signature d’un accord de  partenariat entre l’AFEM et l’IFC (International Finance corporation). Un  organisme qui prendra en charge la formation de futurs médiateurs marocains.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires