M. Radi: le cadre général des réformes doit être arrêté en harmonie...

M. Radi: le cadre général des réformes doit être arrêté en harmonie avec SM le Roi et les partenaires politiques

199
0
PARTAGER

« Il est devenu aujourd’hui impératif d’initier de nouvelles réformes, y compris la réforme de la constitution », a souligné M. Radi lors d’une réunion samedi du conseil national du parti.

L’USFP a été l’un des précurseurs du processus de réforme ayant permis de mettre en branle une dynamique politique nouvelle dans le Royaume, a-t-il dit rappelant à cet égard le vote par le parti de la Constitution de 1996 et sa participation au gouvernement de l’alternance.

Selon M. Radi, dont les propos été rapportés lundi par le journal Al-Ittihad Al Ichtiraki, l’élaboration d’une vision de la réforme constitutionnelle nécessite l’implication de tous les militants du parti et l’approfondissement du débat sur un certain nombre de questions y afférentes.

Il a également indiqué que le bureau politique de l’USFP va soumettre, dimanche prochain, sa vision de la réforme constitutionnelle au conseil national du parti.

Pour le premier secrétaire de l’USFP, il est inapproprié d’évoquer « une logique de révolution » au Maroc d’autant que le Royaume « ne connaît pas un problème de légitimité, mais de réforme ». Ce qui s’est passé en Tunisie et en Egypte obéit à la logique de la révolution puisque leurs régimes sont en proie à une problématique de légitimité, a-t-il ajouté.

Commentant la situation au sein de la Fédération démocratique du travail (FDT), M. Radi a affirmé que le parti ne s’ingère pas dans les affaires de ce syndicat, mettant en garde contre toute scission en son sein, qui est susceptible d’affaiblir le parti dans cette étape cruciale de l’histoire du Royaume.

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires