M. Terrab: La croissance agricole au Maroc, fruit d’une bonne combinaison entre...

M. Terrab: La croissance agricole au Maroc, fruit d’une bonne combinaison entre le public et le privé

223
0
PARTAGER

S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 2ème édition de la conférence pour le développement de l’agriculture en Afrique  » FMB Africa 2011″ (Fertilizer Market Bulletin), M. Terrab a mis en exergue également, l’importance du Plan Maroc Vert et son rôle dans le développement agricole au Maroc.

M. Terrab s’est félicité, par ailleurs, des différentes actions menées par le Maroc au niveau du continent africain notamment pour la réalisation de la révolution verte, citant à titre d’exemple la réalisation par l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) d’une cartographie de fertilité des sols au Mali.

Après avoir réitéré l’engagement de l’OCP à contribuer au développement agricole en Afrique, M. Terrab a fait savoir qu’après que l’Afrique a été reléguée au deuxième rang, un effort remarquable a été déployé notamment à travers la consécration de volumes importants d’engrais et fertilisants aux marchés africains.

M. Terrab s’est dit aussi en faveur du développement de cette industrie en Afrique, la création des conditions favorables à l’utilisation des engrais sur le plan local, la stimulation de la croissance du secteur, la promotion de partenariat avec les acteurs africains locaux et le partenariat public/ privé, et l’encouragement de l’organisation d’événements pratiques pour échanger les expériences et expertises et engager des réflexions sur les solutions à apporter.

Mme Fabiana Feldi, chef des investissements au sein du département « Production et commerce agricole » de l’International Finance Corporation (IFC) de la Banque Mondiale, a fait remarquer que le développement agricole revêt une importance cruciale notamment en raison des problèmes engendrés par la crise alimentaire actuelle.

Après avoir donné un aperçu sur les mesures prises par la Banque Mondiale dans ce domaine, Mme Feldi s’est dite en faveur d’une meilleure utilisation des fertilisants, de la technologie et de l’eau, le renforcement de l’accès des agriculteurs à la finance, le développement d’infrastructures adéquates, l’amélioration des marchés et le raffermissement des liens entre les agriculteurs et les marchés.

Ce conclave, qui bénéficie du concours de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), se fixe comme priorité de définir les fondements en vue de cette révolution verte, tout en s’appuyant sur l’expérience des principaux producteurs, importateurs, distributeurs et détaillants d’engrais du continent.

Etape importante pour pallier au développement du secteur agricole en Afrique, cette manifestation connaît la participation d’un aréopage de producteurs d’engrais, négociants, distributeurs, scientifiques et organismes de développent d’Afrique ainsi que des experts internationaux.

Tout en cherchant à garantir l’utilisation pérenne et continue d’engrais, cette conférence, dont la 1ère édition s’était tenue en avril dernier à Marrakech, servira aussi d’occasion pour se pencher sur les perspectives d’une vraie révolution verte en Afrique et de constater les mesures déjà prises.

En rapprochant les importateurs et les négociants d’engrais africains avec leurs pairs internationaux, cette conférence devra contribuer à la création d’un réseau qui favorisera le développement des mécanismes de marché au bénéfice des agriculteurs.

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires