PARTAGER
Le candidat du centre, Emmanuel Macron a signé une belle victoire lors de l’élection présidentielle en France avec 23,75% des voix, devançant à la surprise générale et surtout la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen qui devra se contenter d’un taux de 21,53% alors que les autres concurrents n’ont pas franchi la barre des 20%.
La France entière connait à présent le visage de celui qui semble être le mieux placé pour devenir son président dans quinze jours, alors qu’à la veille de la campagne électorale, il était encore un inconnu et était donné perdant pour les plus avertis. Ministre discret de l’économie dans le gouvernement actuel et proche un temps des socialistes, il a fini par trouver une voix médiane en se déclarant ni de droite ni de gauche et en fondant un mouvement réformateur » En Marche » qu’il pourrait transformer en parti en cas de victoire finale.
Car ce sera bien la grande originalité de la situation de l’après-présidentielle française s’il est élu, de voir la France avoir un chef issu d’aucun parti politique, obligé de gouverner avec une majorité de députés provenant de partis contre lesquels il n’a cessé de mener une croisade dans ses discours devant les milliers de militants déterminés , comme lui, à changer les règles du jeu politique en France et mettre fin à l’hégémonie des formations omniprésentes de droite et les socialistes qui se sont succédé à la tête du pays depuis 60 ans et qui ont fini par lasser les français

Commentaires