Madagascar: les proches d’Andry Rajoelina font monter la pression

Madagascar: les proches d’Andry Rajoelina font monter la pression

309
0
PARTAGER

Attaques, contre-attaques… Les partisans d’Andry Rajoelina sont bien décidés à se faire entendre en attendant de connaître les intentions de leur leader pour la présidentielle. « Quand le Premier ministre dit que parmi les « ni-ni » figure le nom du président de la SADC [Communauté de développement d’Afrique australe NDLR], ce n’est pas son rôle parce que l’article 15 de la feuille de route exige de tout responsable de la transition un comportement de neutralité. Et ça, ce n’est pas neutre ! », s’insurge Jean de Dieu Maharante, conseiller spécial du président.

Du côté de la mouvance de Marc Ravalomanana, cette agitation politique, ces affrontements reflètent l’inquiétude des lieutenants d’Andry Rajoelina. « C’est un signe de panique des subalternes du président de la transition, assure Guy Rivo Randrianarisoa porte-parole de l’ancien président. C’est une pression pour dire qu’ils existent encore, pour montrer leurs craintes parce que le président dans la transition a pris ses engagements et sa décision, et qu’ils essaient de le faire changer d’avis. »

Et si Andry Rajoelina décide de se présenter, les partisans de Marc Ravalomanana estiment que c’est toute la feuille de route pour la sortie de crise qui serait alors caduque.

rfi.fr_____________

Pour vos courriers et vos publications : actumaroc@yahoo.fr

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires