MAHI BINE BINE: 5 RAISONS DE L’APPRÉCIER

MAHI BINE BINE: 5 RAISONS DE L’APPRÉCIER

387
0
PARTAGER

Véritable touche à tout et planchant en permanence sur ses divers projets, il reste celui qui, comme artiste plasticien, a réalisé la vente la plus chère d’un tableau marocain,pour la coquette somme de 400 millions de centimes au profit d’un illustre acquéreur, le roi Mohammed VI en personne. Depuis cette vente, les prix des oeuvre d’artistes marocains ont pris en importance et se négocient dans les grandes places internationales.

L’homme a gardé le succès modeste et continue à explorer différents chemins pour marquer sa singularité et son côté iconoclaste.

- Au départ, Mahi Bine était professeur de mathématiques en France avant d’estimer qu’il ne ferait guère carrière dans ce domaine pour commencer à peindre et exposer aux Etat-Unis où il devait connaître des débuts prometteurs.

- A son retour au Maroc et son installation dans sa ville natale, il fait découvrir aux collectionneurs marocains son style avant de devenir leur coqueluche et dont les œuvres s’arrachent à coup de millions dans les ventes aux enchères faisant de lui, l’un des artistes les plus côtés du pays parallèlement à une carrière qui décolle en flèche à l’étranger.

- Mahi Bine Bine est également un écrivain de renom, auteur de plusieurs romans à succès, dont le fameux »Etoiles de Sidi Moumen », un livre plusieurs fois récompensé, qui servira de base à un film sur le terrorisme du réalisateur Nabyl Ayouch avec lequel il co-signera le scénario et partagera les fruits du parcours réussi du film dans plusieurs festivals.

- Sensibles aux conditions de vie des apprentis terroristes dans les banlieues défavorisées de Casablanca qui ont servi de décor à leur film, ce duo s’engagera dans une vaste campagne de mobilisation de leurs connaissances pour participer au financement de la construction d’un centre culturel dans le quartier de Sidi Moumen où le film a été tourné.

- Généreux et la fibre citoyenne chevillée au corps, Mahi ne refuse jamais de répondre aux appels pour participer à des actions de charité en offrant ses œuvres et en se dépensant sans compter pour les projets associatifs qu’il juge utiles.

Malika Naciri

Actu-maroc.com

Commentaires