PARTAGER

Il aura fallu attendre plusieurs jours avant de voir la formation du « Mouvement Populaire » actuellement au gouvernement, ne vole au secours de sa ministre déléguée à l’environnement, Hakima El Haité en pleine tempête politico-médiatique à la suite du scandale de l’importation de déchets industriels dangereux d’Italie qui enfle jour après jour avec plus ou moins de gravité.

Un communiqué laconique est venu expliquer la position du parti dans cette affaire, chose qu’il n’avait pas jugé utile de faire lors de la multitude d’affaires que le parti traîne comme des boulets impliquant d’autres ministres de ce parti.

Dans ce registre, ce dernier aura battu tous les records dans les annales politiques nationales, avec une série de déconvenues pour le moins ahurissantes. Rappelons-nous pour ceux qui l’aurait vite oublié le lourd catalogue du ministre de la jeunesse et des sports, Ouzzine, avec sa raclette qui l’a conduit à la démission ainsi que son collègue Moubdie de la fonction publique, cité dans le scandale politico-sexuel italien du « Rubygate » et dans un tout autre domaine, les chocolats achetés en quantité par le ministre El Guerrouj sur le dos des contribuables pour le baptême de son fils. D’autres affaires de moindre importance ont eu un effet de tornade dans la sphère politique du pays ce qui a provoqué le départ du gouvernement de deux d’entre eux. Y aura-t-il une troisième?.

La question est sur toutes les lèvres et mérite de continuer d’être posée.

Commentaires