Malgré les troubles régionaux, le Maroc poursuit son avancée sur la voie...

Malgré les troubles régionaux, le Maroc poursuit son avancée sur la voie du progrès

148
0
PARTAGER

Divers facteurs laissent entrevoir des perspectives encourageantes pour l’économie marocaine en 2011, indique le think-tank, citant notamment une excellente récolte et une diversification continue de l’économie marocaine.

Les chiffres de 2010 et des cinq premiers mois de 2011 mettent également en évidence un taux d’inflation maintenu à un taux particulièrement bas, ajoute le groupe d’intelligence économique et politique qui publie des analyses et des rapports périodiques sur les principaux pays émergents.

Se référant à des chiffres du Haut Commissariat au Plan (HCP), OBG indique que le PIB marocain avait affiché en 2010 une croissance de 3.7 pc en termes réels, une progression enregistrée pour la 13ème année consécutive.

Le groupe souligne également la diversification croissante de l’économie marocaine, comme en témoigne la croissance du secteur non agricole qui s’est établie à 4.5 pc en 2010.

+ Une Dynamique qui se poursuivra en 2011.

Le think-tank souligne, par ailleurs, que l’économie marocaine continuera sur sa lancée en 2011.

Il relève dans ce sens en se fondant sur un rapport publié en avril dernier par le Fonds Monétaire International sur les perspectives de l’économie mondiale, que « les conditions sont réunies pour une nouvelle année de forte expansion en 2011, avec un PIB qui devrait poursuivre sa dynamique de croissance ».

Le gouvernement marocain affiche un optimisme encore plus grand, indique le think-tank, notant que le ministère des Finances anticipe une croissance de 5 pc du PIB.

Rappelant la place prépondérante qu’occupe le secteur agricole au sein du tissu économique national, OBG note que le secteur touristique laisse également augurer une expansion soutenue.

Les recettes du secteur ont affiché une hausse de 8 pc pour les cinq premiers mois de 2011, ajoute la source, observant que la reprise économique en Europe a également entraîné une augmentation de 6,8 pc de janvier à mai, des transferts des ressortissants marocains établis dans les pays du vieux continent.

Enchainant sur les autres indicateurs de l’économie marocaine, le think-tank souligne que l’inflation reste rigoureusement contrôlée, s’établissant à un peu moins de 1 pc en 2010 d’après les estimations du FMI, un chiffre pratiquement inchangé par rapport à 2009.

Les performances de divers indicateurs restent solides, indique le groupe, concédant toutefois que l’économie « est confrontée à quelques difficultés en 2011″.

 

 

map_________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires