Mali : 455 millions de dollars recueillis lors de la conférence des...

Mali : 455 millions de dollars recueillis lors de la conférence des donateurs

358
0
PARTAGER

Ce nombre de 455 millions de dollars de promesses de dons n’est pas encore suffisant. C’est un petit peu moins de la moitié du budget global dressé par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et l’Union africaine (UA) pour les besoins de l’armée malienne, de la Force internationale de soutien au Mali (Misma) et des forces tchadiennes. Le budget, qui s’élève à près d’un milliard de dollars, tient compte par ailleurs des rotations des troupes et de la récente montée en puissance des effectifs africains.

En préambule de cette conférence, le président en exercice de la Cédéao, l’Ivorien Alassane Ouattara a déclaré « la guerre sera longue mais si elle est traitée efficacement, elle se fera à moindre coût ». D’où l’idée de réunir dès aujourd’hui une grosse enveloppe pour frapper vite et fort au nord du Mali.

Ramtam Lamamra, le commissaire Paix et sécurité de l’UA, a donc appelé la communauté internationale à poursuivre ces dons. Tout au long de la matinée à Addis-Abeba, les Amis du Mali (ils étaient une soixantaine d’Afrique ou d’ailleurs, riches ou modestes) ont assuré au président malien que son peuple pouvait compter sur leur soutien entier. Les Etats-Unis ont promis 95 millions de dollars, l’Allemagne et le Japon 120 millions. Certaines de ces offres ne portent pas sur la Misma, mais uniquement sur l’aide humanitaire.

La France, pour sa part, s’est engagée à hauteur de 63 millions de dollars, en plus de sa contribution militaire. « Appelée à l’aide par le Mali, la France n’a pas hésité. Elle a fait son devoir », a déclaré le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius. L’Union africaine a promis de verser 50 millions de dollars. C’est la première fois de son histoire qu’elle contribue sur ses fonds propres au financement d’une opération militaire sur le continent.

A l’issue de cette réunion le président malien, Dioncounda Traoré a remercié chaleureusement tous les donateurs. A ceux qui s’inquiètent de possibles représailles dans le nord du Mali, il a promis la plus grande vigilance et surtout il a annoncé une élection présidentielle dans son pays avant le 31 juillet 2013.

 

 

____________ actu-maroc.com

Commentaires