PARTAGER

Deux Casques bleus de l’ONU au Mali ont été tués hier soir et un troisième blessé par un de leurs camarades, a annoncé aujourd’hui la Mission des Nations unies dans le pays, moins de trois semaines après un incident similaire. « Hier vers 19h00 (même heure GMT) un tragique incident s’est déroulé dans le camp de la Minusma à Tessalit, région de Kidal, lorsqu’un Casque bleu a tiré sur trois de ses collègues. Deux morts sont à déplorer, un autre a été légèrement blessé », selon un communiqué de la Minusma, qui ne précise pas leur nationalité.

« Le suspect a été arrêté, la sécurité dans le camp a été renforcée, une enquête permettra de déterminer les causes et circonstances exactes de l’incident », selon le texte. Le 25 février, deux Casques bleus tchadiens avaient été tués dans le camp de la force onusienne à Kidal au cours de ce que la Minusma avait qualifié de « règlement de comptes entre individus ». Une source de sécurité au sein de la Minusma avait affirmé que l’auteur des tirs mortels était en conflit avec sa hiérarchie.

Une grogne est apparue au sein du contingent tchadien à Kidal et à Tessalit, selon la même source. Des soldats tchadiens mécontents de leurs conditions de vie ou réclamant des arriérés de soldes avaient abandonné leurs positions en signe de protestation en septembre 2013 et en novembre 2014.

Commentaires