Manifestation devant l’ambassade d’Espagne à Paris pour « le rétablissement de la réalité...

Manifestation devant l’ambassade d’Espagne à Paris pour « le rétablissement de la réalité sur les événements de Laâyoune »

376
0
PARTAGER

Lors de ce rassemblement, qui a débuté avec l’hymne national entonné en choeur par une foule fervente, les manifestants marocains et leur amis français ont dénoncé la couverture biaisée de ces évènements par « une certaine presse espagnole », qui a fait preuve d’un manque de professionnalisme flagrant en relayant « des informations mensongères du Polisario ».

Ils ont cité la diffusion de photos de scènes de violences sans aucun rapport avec l’intervention pacifique des forces de l’ordre marocaines lors du démantèlement du campement de Gdim Izik, dont celle d’un enfant blessé lors d’un raid israélien en 2006 à Gaza, ou encore celle d’une famille victime d’un crime à Casablanca.

« Utiliser des photos d’enfants de Gaza est vraiment honteux. C’est de la propagande fasciste », s’est révolté Amartin Jean-Marie. Cet enseignant français à l’Institut du Monde à Arabe (IMA) à Paris, a tenu à exprimer sa solidarité avec le peuple marocain en participant à cette manifestation.

Son compatriote, Debeaumont Daniel, médecin, dénonce de son côté « une campagne de désinformation politiquement soutenue, notamment par le parti populaire espagnol ».

« Les événements rapportés par les médias espagnols sont erronés, une trahison de la vérité », a-t-il dit.

Ces deux Français n’ont pas hésité à joindre leur voix à celle des manifestants, signataires pour l’occasion d’une pétition qu’ils ont remise à l’issue du rassemblement à l’ambassade d’Espagne, où ils dénoncent « avec vigueur l’ingérence du Parti Populaire espagnol et de la presse espagnole dans les affaires intérieures du Maroc ».

« Nous sommes marocains de France et d’Europe, nous connaissons bien notre pays et ce qui s’y passe, et nous voulons dire au peuple espagnol que les informations qu’il a pu recevoir de certains médias sur les évènements de Laâyoune sont fausses », insistent-ils, en regrettant que des membres du Parti Populaire espagnol aient réagi à partir de ces informations en attaquant le gouvernement marocain et en « s’ingérant dans les affaires intérieures de son voisin et ami le Maroc ».

« En soutien au gouvernement marocain et aussi parce que cette compagne de presse mensongère peut nuire au processus de paix, et au projet d’autonomie du Sahara proposé par le gouvernement marocain, la diaspora et les associations marocaines en France condamnent et dénoncent cette compagne de provocation et de dénigrement et souhaitent rétablir la vérité sur ces événements », lit-on dans le texte de cette pétition.

Brandissant les drapeaux marocain, français et espagnol, des portraits de SM le Roi Mohammed VI et des banderoles, les manifestants, venus de différentes régions de France mais aussi d’Italie et des provinces du Sud, scandaient des slogans en faveur de la marocanité du Sahara et de la proposition d’autonomie.

« Non à l’exclusion du Sahara marocain de la carte du Maroc », « Touche pas à mon Maroc, touche pas à mon Sahara », « Pour l’avenir de nos enfants, la région a besoin d’apaisement », lit-on sur les banderoles.

Ce rassemblement a été organisé à l’appel de plusieurs associations, notamment « Les Enfants du Sahara », « Keep Smiling » et « Azouafit Asrir en France et en Europe », dans le but de sensibiliser les médias, les politiques et le public français à la réalité des faits à Laayoune.

 

Commentaires