PARTAGER
Thousands of Riffian people gathered durint a demonstrating peacefully in the streets of Al Hoceima, Morocco, on 20 July 2017 to claim the freedom the Hirak members detained in jail, in Casablanca. (Photo by Guillaume Pinon/NurPhoto via Getty Images)

Le quartier de Derb Omar a Casablanca a connu ce dimanche une arrivée massive de citoyens, non pas pour des achats dans ce haut lieu du commerce, mais pour une marche sans précédent en soutien aux leaders de la contestation sociale dans le Rif qui viennent d’être lourdement condamnées.

Le choix de ce lieu est justifié par le fait qu’une importante centrale syndicale y a son siège et en raison de la fermeture d’autres axes pour des travaux. Dès les premières heures de la matinée,une très forte présence était déjà enregistrée pour cette marche à l’appel de syndicats,,d’un parti politique et des associations de défense de droits de l’homme ainsi que des syndicats, tous convaincus de la sévérité des jugements prononcés par la justice, en gardant l’espoir qu’elle sera plus clémente dans le procès en appel.

Les détenus qui avaient refusé, dans un premier temps, de faire appel du premier verdict, ont fait marche arrière, dans un geste d’apaisement, l’éventualité d’une grâce royale au cours de cet été, n’étant toujours pas écartée pour des considérations familiales. C’est la première marche organisée en soutien à ces prisonniers, depuis le début de leur incarcération et ce ne sera certainement pas la dernière tant qu’ils n’auront pas retrouvé la liberté, alors que des voix importantes s’élèvent à l’étranger pour demander un procès juste et équitable.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires