Maison A la une MANIFESTATIONS ET COLÈRE DANS LES MARCHÉS DE POISSON

MANIFESTATIONS ET COLÈRE DANS LES MARCHÉS DE POISSON

1599
0
PARTAGER

La flambée des prix du poisson durant le ramadan continue de susciter une fièvre autour des étals alors que la consommation et la vente des produits de la mer ont considérablement chuté depuis le déclenchement, à l’appel d’internautes  anonymes, d’une campagne de boycott sans précédent.Si des scènes de désordres mettant en scène des adolescents et des désœuvrés dans un marché de la ville de Tétouan ont constitué une exception avec des cageots de poissons incendiés et leurs marchandises jetées sur le sol et piétinés, devant leurs propriétaires impuissants, Ailleurs dans les ports et les halles aux poissons, des manifestations civilisées ont permis aux deux parties, consommateurs et professionnels de s’expliquer sur la flambée des prix. Ce n’est pas le cas à Tétouan où les bagarres ont dégénéré pour conduire à l’interpellation d’une vingtaine de personnes. Dans les ports, les professionnels tentent de rassurer pour expliquer que pour ce qui concerne le poisson emblématique de la sardine, le prix à la sortie des halles est de 3 dh et ce sont les spéculateurs, courtiers et intermédiaires, qui font passer le prix jusqu’à 30 dh en l’absence de tout contrôle et de toute sanction.

Le dialogue de sourds est appelé à continuer entre des consommateurs qui donnent raisons aux premiers mais exigent d’eux de contribuer à la lutte contre la spéculation. Si pour l’instant la situation reste sous contrôle dan les port, il ne serait pas étonnant d’assister à d’autres dérapages, les poissonniers restant déterminés à sauver leur gagne-pain. mais pour l’instant et une semaine après l’appel au boycott, les prix ne baissent toujours pas.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires