Marché de l’automobile: le Maroc dépasse la Tunisie et l’Egypte

Marché de l’automobile: le Maroc dépasse la Tunisie et l’Egypte

348
0
PARTAGER

C’est ce que rapporte le département des statistiques des échanges extérieurs, relevant de l’Office des changes.

Eu égard à de la concurrence accrue sur le marché mondial de l’industrie automobile, les principaux pays concurrents africains et européens ont vu leurs parts de marché baisser en 2012 alors que le Maroc continue à améliorer sa position concurrentielle sur les marchés extérieurs, indique le département des statistiques dans une étude intitulée « L’industrie automobile au Maroc: performance à l’export ».

L’industrie automobile marocaine a enregistré durant ces dernières années une performance à l’export très remarquable expliquée par le développement de l’activité du câblage et l’essor du segment de la construction automobile à partir de 2012, a expliqué l’étude. La France et l’Espagne, principaux partenaires commerciaux, interviennent en 2012, pour 67 pc dans le total des échanges commerciaux réalisés avec l’étranger. Le solde commercial dégagé sur les transactions réalisées avec ces deux pays reste positif pendant les quatre dernières années.

En dehors des pays de l’Union européenne, l’Egypte devient en 2012 le premier pays africain importateur des biens de l’industrie automobile du Maroc, en passant à 764 millions de dirhams (MDH) contre 290 MDH en 2011, en raison notamment des ventes de voitures de tourisme de marque DACIA, produites au Maroc par l’usine Renault-Tanger.

Les transactions commerciales réalisées avec les Etats-Unis demeurent très faibles et génèrent des soldes largement déficitaires.

L’étude a relevé que le domaine de la construction automobile commence à générer des recettes à l’export très importantes, grâce aux investissements directs étrangers (IDE) réalisés dans ce segment qui ont atteint près de 3,9 milliards de dirhams (MMDH) réparti sur 2011 et 2012.

« En dehors des secteurs traditionnels, l’industrie automobile marocaine est considérée comme étant le secteur clé des nouveaux métiers mondiaux en termes de performances à l’export réalisées durant les cinq dernières années », a fait savoir l’étude.

Cette performance est attribuable notamment aux IDE destinés à ce secteur, qui sont passées à 3,6 MMDH en 2012 contre 913 MDH en 2010.

Cette évolution s’explique par l’accroissement des flux des investissements directs destinés au segment de la construction qui ont atteint 3,2 MMDH en 2012, en dépit de la baisse des recettes des investissements enregistrées sur les autres segments, dont particulièrement le câblage.

De même, les IDE réalisés dans l’industrie automobile ont représenté 43,9 pc des recettes totales au titre des IDE de l’industrie manufacturière en 2012 contre 19,2 pc en 2010.

L’année 2012 reste toutefois marquée par l’expansion des investissements étrangers dans ce secteur, en raison de l’implantation du site d’assemblage Renault à Tanger avec une capacité de production annuelle de 170.000 véhicules. A terme, la capacité passera à 400.000 véhicules par an.

Pour ce qui est des exportations de l’industrie automobile, elles sont passées de 12,7 MMDH en 2005 à 25,2 MMDH en 2012, avec un taux d’accroissement annuel moyen de 14,6 pc.

Cet accroissement est dû principalement à l’essor du segment de la construction automobile au Maroc grâce au démarrage de l’activité du complexe industriel de Renault Tanger, qui a permis d’augmenter le volume d’exportation de véhicules à 89.712 unités, soit 7,3 MMDH en 2012 contre seulement 2,7 MMDH en 2011.

Concernant les autres segments de la filière automobile, le Câblage vient en première position en termes d’exportation. En dépit de la baisse enregistrée en 2009 en raison de la crise économique, les exportations des câbles pour automobiles ont atteint 14,8 MMDH en 2012 contre 10,1 MMDH en 2007, soit un taux d’accroissement annuel moyen de 8 pc.

La valeur ajoutée dégagée par l’industrie automobile à partir des réexportations en suite d’admissions temporaires pour perfectionnement actif (ATPA), s’élève à 10,5 MMDH en 2011 contre 9,8 MMDH en 2012, soit respectivement 47,1 pc et 39,5 pc de la valeur des réexportations en suite d’ATPA.

L’examen de la répartition des exportations du secteur automobile par tranche de chiffre d’affaires, laisse apparaitre une forte concentration du chiffre d’affaires à l’export autour d’un nombre limité de sociétés.

En 2012, dix sociétés ont réalisé 75,5 pc du chiffre d’affaires. Classé comme premier segment en termes de nombre d’exportateurs, le chiffre d’affaires de l’industrie câblage est concentré sur 8 opérateurs qui réalisent 79 pc des exportations de ce segment, alors qu’en 2007, où le nombre s’élevait à 17 exportateurs, quatre sociétés ont réalisé 58 pc du chiffre d’affaires à l’export.

 

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com__________________

Presse Actualité Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière faits divers politique économie

Commentaires