MARÉE FÉMININE A RABAT POUR LA DIGNITÉ ET L’ÉGALITÉ.

MARÉE FÉMININE A RABAT POUR LA DIGNITÉ ET L’ÉGALITÉ.

423
0
PARTAGER

La marche des femmes pour commémorer la journée du 8 mars n’a pas atteint le million de participantes mais elle étaient bien plusieurs centaines de milliers à avoir répondu à l’appel de la coordination d’associations qui en a pris l’initiative.

Comme une partition musicale bien apprise, les slogans repris en chœur tournaient à l’expression du ras-le-bol vis à vis du gouvernement et de son chef, dont le nom a été largement vilipendé et à l’appel à une véritable politique de parité entre les hommes et les femmes ainsi que la mise en chantier dans le cadre des réformes judiciaires de mesures courageuses qui tranchent avec le passé. Cette marche a été d’autre part, une véritable démonstration de force du tissu associatif féminin très remonté contre le parti islamiste du premier ministre à qui elle fait porter la responsabilité du retard pris dans l’introduction de mesures en faveur des femmes du fait que le ministère en charge de ces
projets est tenue par cette formation conservatrice et Bassima
Hakkaoui, accusée d’avoir mis sous le coude tous les dossiers bien
avancés qui auraient pu faire évoluer toutes les questions allant vers plus de droits accordés aux femmes. Encouragée par les partis de l’opposition qui ont mobilisé leurs troupes pour rejoindre la marche, la coordination ne s’est pas arrêtée en si bon chemin puisqu’elle a également accusé les formations de l’opposition de tenir un double langage quand elles sont aux affaires. Une manière pour les associations féminines de se dire qu’elles ne doivent compter que sur elles-mêmes pour concrétiser leurs revendications. Ce 8 mars restera pour beaucoup celui d’un renouveau militant.

Par Jalil Nouri

Commentaires