PARTAGER

Menant la course en tête des sondages depuis le début de la campagne électorale, la présidente du parti d’extrême droite, Marine Le Pen fait de la communauté musulmane de son pays sa cible principale pour étaler son catalogues des mesures qu’elle adoptera dès les premiers jours de son entrée en fonction si elle accède à l’Élysée.

Que les musulmans de France et ceux appelés à s’y rendre que la présidente ne leur fera pas de cadeaux. Ils ne pourront pas lui reprocher de ne pas les avoir prévenus car elle le dit et le répète dans ses derniers meetings de campagne : le foulard sera strictement interdit dans les lieux publics et dans les universités, tout comme les mosquées dans certains endroits ainsi que l’abattage des moutons pour la fête du sacrifice. Les frontières se fermeront au lendemain de son élection, pour éviter ou du moins diminuer l’entrée des musulmans qui viennent renforcer les communautés musulmanes de France en ajoutant à son islamisation rampante elle-même source de radicalisation et de terrorisme menaçant pour les seuls français de souche.

Enfin, la naturalisation après mariage ne sera plus qu’un rêve inaccessible tout comme il faudra s’attendre à une disparition progressive des autorisations de regroupement familial auquel la présidente de la formation d’extrême droite entend mettre fin dans les premiers mois de sa présidence.

Autant dire qu’il ne fera plus bon vivre en France au lendemain de cette présidentielle si Marine Le Pen l’emporte comme semblent l’indiquer tous les sondages. Début de réponse dimanche prochain.

Commentaires