PARTAGER
L’Algérie aurait-elle finalement décidé d’avoir de meilleurs sentiments envers le Maroc et oublier son langage hostile?
Au lendemain du discours royal prononcé par le souverain à l’occasion de la commémoration de la fête de la Révolution et du peuple au cours duquel il s’est longuement attardé sur les relations entre les deux pays voisins pour plaider une remise à plat de ces rapports et une nouvelle ère fraternelle, l »Algérie n’a pas tardé à répondre de manière positive à l’appel royal.
Pour une fois, il ne s’agit pas d’une réponse de circonstance, mais l’annonce d’une réelle volonté de tourner la page.
Cela s’est clairement traduit dans le message du président Bouteflika envoyé au roi Mohammed VI à l’occasion de la fête de la jeunesse célébrée le lendemain de ce discours avec un contenu plus chaleureux que d’habitude et empreint de sincérité.
Le président algérien y appelle clairement à tourner définitivement la page du passé et à se remettre ensemble au travail.
Le ministre algérien des afaires étrangère, Ramtane, a, de son côté, abondé dans le même sens en réagissant au discours royal pour estimer qu’il contenait beaucoup d’éléments encourageants permettant d’envisager l’avenir avec optimisme.
Par Jalil Nouri

Commentaires