Maroc: des manifestants appellent à un « changement urgent »

Maroc: des manifestants appellent à un « changement urgent »

314
0
PARTAGER

Dans un texte publié sur son site internet, Justice et bienfaisance, un mouvement islamiste toléré par les autorités marocaines, « salue les manifestations en Tunisie et en Egypte » et appelle « à un changement fondamental démocratique urgent (…) afin d’instaurer une véritable séparation des pouvoirs ». Selon plusieurs observateurs, Justice et bienfaisance, qui réclame aussi « l’abrogation » de l’actuelle constitution.

« Pour les autorités (marocaines), les membres de Justice et bienfaisance seraient entre 30.000 et 40.000 membres. Mais les responsables du mouvement islamiste estiment que celui-ci compte près 200.000 adhérents », a déclaré à l’AFP le politologue Mohamed Darif, spécialiste de l’islamisme marocain. « Mais la principale force de Justice et bienfaisance est son organisation et sa capacité de mobiliser », ajoute M. Darif.

« Des millions de Marocains souffrent de la pauvreté et du manque. Il est injuste que la richesse du pays soit accaparée par une minorité », souligne le mouvement sur son site internet. Justice et bienfaisance se « définit comme un mouvement pacifique à référence islamique ». Il est dirigé par le Cheikh Abdessalamn Yassine, 83 ans, un ancien inspecteur de l’enseignement influencé par le soufisme.  « Nous demandons aux autorités de mettre un terme à la +benalisation+ (du nom de l’ex-président tunisien Ben Ali) que connaît le Maroc et à crédibiliser les institutions constitutionnelles », précise encore Justice et bienfaisance.

Au cours d’un point de presse jeudi dernier à Rabat, le ministre marocain de la communication Khalid Naciri avait souligné que le Maroc « s’est engagé depuis longtemps dans un processus irréversible de démocratie et d’ouverture de l’espace des libertés ». « Les citoyens peuvent s’exprimer librement (…) tant que cela se déroule dans le plein respect des intérêts vitaux » du pays, avait ajouté M. Naciri.

Il s’exprimait après des appels, sur internet, à une manifestation pacifique, le 20 février prochain, en faveur d’une « large réforme politique ». L’internet a joué un rôle important dans les manifestations qui ont mené aux mouvements de révolte en Egypte et en Tunisie.

Une majorité de marocains sur facebook considère que le Maroc ne sera pas balayé par la lame de fond qui fait trembler les pays arabes et que les divers appels à des manifestations par quelques groupes fantaisistes et des intrus, ennenmis du Maroc, souhaitent la déstabilisation du pays. Le Maroc fonde sa politique depuis une dizaine d’années à présent, sur la mise en place de réformes multisectorielles qui lui ont fait prendre plusieurs longueurs d’avance par rapport à ses voisins. Cette volonté réformatrice initiée depuis l’accession au trône du Roi Mohammed VI, s’est traduite par l’ouverture de chantiers ambitieux : Plan Maroc Vert, Plan solaire et éolien, Pacte National pour l’émergence industrielle, Halieutis, Tanger Med,  Casablanca Finance City, INDH, lutte contre l’habitat insalubre,  accords de libre-échange…le tout avec l’objectif réaliste de la création de 220 000 emplois à l’horizon 2015. Ajoutons à cela , la soupape que constitue  la caisse de compensation qui vient atténuer les hausses des prix des produits de première nécessité.  Ce sont là autant de pare-chocs renforcés par une vie politique ouverte et ancrée dans la démocratie, un pluralisme reconnu, un gouvernement mobilisé et productif autour des chantiers initiés par le souverain.

Le Maroc reste le pays le plus stable de cette partie du monde. Du côté des Etats-Unis, dans  un tout récent rapport de la CIA, il y est estimé que le Maroc est à l’abri de ce qui s’est produit en Tunisie et en Egypte. Il partage à ce titre la même position que les monarchies du golfe et la Jordanie et ce, bien que ce dernier pays soit en butte à des mouvements de protestation, œuvre des mouvements d’opposition islamistes. Ce rapport  conclue que cette différence avec les autres pays de la région s’explique par le degré de légitimité de la monarchie qui n’existe pas dans  les pays supposés être des républiques mais qui en fait, cachent des dictatures.

Un des messages que nous pouvons lire sur les réseaux sociaux d’internet signé ALJALIYA « MRE » « Assalamou Alaikoum,
Sur fond de la vague des mouvements populaires observée actuellement dans plusieurs pays Arabes, il a été constaté ces derniers jours des activités intenses sur Internet, à travers les blogs et réseaux sociaux (dont Facebook et Twitter) véhiculant des messages hostiles aux institutions sacrées du Royaume et incitant entre autres, à l’organisation de manifestations populaires au Maroc.

Dans ce cadre, la manipulation de la part de réseaux anti-Marocains demeure une évidence à dénoncer avec beaucoup d’habileté les ressortissants marocains et les amis du Maroc, invités à se mobiliser massivement et rapidement pour réagir les réseaux sociaux en vue de mettre à nu les allégations anti-marocaines  et promouvoir subtilement l’image  de marque du Royaume, pays modèle émergent en matière de gouvernance, de démocratie, de développement  et de la stabilité.

Cette action d’envergure devra être soutenue et efficiente en termes quantitatif et qualitatif, de sorte qu’il importe de localiser l’essentiel des interventions autour de la nécessité de démasquer les manœuvres des ennemis du Royaume et leurs campagnes tendancieuses visant entre autre à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc.

En somme le message à véhiculer doit éveiller et mettre en valeur  le sentiment de patriotisme et l’attachement de tout Marocain à sa Patrie préservation de son unité territoriale.
Salut fraternel, solidaire et citoyen. »

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires