MAROC-ESPAGNE: RIEN N’EST APPELÉ A CHANGER AVEC FELIPE VI

MAROC-ESPAGNE: RIEN N’EST APPELÉ A CHANGER AVEC FELIPE VI

327
0
PARTAGER

Tout d’abord, le système monarchique espagnol n’accorde qu’une fonction protocolaire à la monarchie qui peut toutefois et à titre officieux intervenir dans un dossier en faisant valoir ses bonnes relations personnelles avec tel ou tel partie. Cela s’est vérifié à plusieurs reprises quand le roi Juan Carlos,sans que sa médiation n’ait été ébruité, a par exemple tenté d’arrondir les angles au moment où le parti travailliste espagnol s’était engagé dans une campagne anti-marocaine.

La deuxième raison est que le nouveau monarque espagnol qui est un peu plus jeune que le roi Mohammed VI a été un témoin privilégié de la proximité entre les deux royautés et de l’affection très particulière, paternelle même que son père Juan Carlos nourrit à l’égard du souverain marocain et que ce dernier a de tout temps évoqué tout en s’en félicitant.

Très attentif à l’évolution harmonieuse des relations historiques et exceptionnelles de son pays avec le voisin marocain, il n’est pas étonnant donc qu’il ait choisi naturellement le Maroc parmi ses tout premiers déplacements à l’étranger. Cette visite illustre à elle seule sa volonté de maintenir une certaine forme de continuité avec le voisin marocain et d’œuvrer à sa propre manière pour consolider l’amitié traditionnelle entre les deux monarchies en particulier et entre les deux pays de manière plus générale, comme son père veillera à ce que cette continuité ne souffre d’aucune altération comme le gardien d’un temple sacré à l’affût de tout ce qui pourrait se mettre au travers de cette amitié séculaire érigée en croyance.

De plus, les deux rois dont la différence d’âge n’est pas très grande, se connaissent suffisamment bien depuis de nombreuses années et partagent aussi bien des points de vue que des centres d’intérêt avec la ferme intention d’enrichir encore plus l’histoire commune des deux pays sous le regard bienveillant et protecteur de Juan Carlos dont l’action même symbolique n’est pas prête d’être oubliée par un Maroc reconnaissant et fidèle en amitié vis à vis de son voisin.

Actu-maroc.com

Commentaires