Maroc-Libye, aujourd’hui

Maroc-Libye, aujourd’hui

1166
0
PARTAGER
Opposés à la Libye, les Lions de l’Atlas espèrent, aujourd’hui au Grand stade d’Agadir, renouer avec la victoire afin de reprendre leur place dans le gotha du football continental

La rencontre entre les sélections marocaine et libyenne, vendredi au Grand stade d’Agadir pour le compte de la 1ére journée (Gr F) des éliminatoires de la CAN 2017, sera un premier tournant décisif pour les Lions de l’Atlas qui repartent en quête de cette rage de vaincre pour reprendre leur place dans le gotha du football continental.

Cette entrée en la matière sera aussi primordiale pour retrouver cette force mentale en vue d’entamer une nouvelle campagne africaine avec l’ambition de signer le renouveau.

Après les matches amicaux et leur lot de joueurs testés, les choses sérieuses démarrent avec la première rencontre officielle sous l’ère Zaki, qui revient aux commandes après l’épopée 2004 en Tunisie où il avait déjà inculqué à de jeunes à l’époque cette culture de victoires avec à la clef la finale.

Le groupe vit bien et Badou a plus axé le travail sur la qualité. La préparation a été peaufinée avec le dernier grand test contre la sélection de l’Uruguay (0-1) qui a révélé un niveau de jeu collectif en évolution, des joueurs qui n’ont nullement démérité et un fond de jeu de qualité à même d’ériger l’équipe en groupe de performance.

Déterminés à retrouver le haut du pavé africain et à faire oublier la décevante participation en 2013 et l’élimination au premier tour des phases finales, les joueurs de Zaki, un cocktail de jeunes talents et de joueurs aguerris, sont appelés à bien débuter ce passage d’examen, à relever ce challenge de ne pas laisser, d’abord, filer les gains du match afin de se remettre sur les rails menant à l’objectif de la qualification.

Certes, l’équipe part en position favorable portée par les siens mais elle doit aussi confirmer et convaincre. Un match n’est jamais joué ni gagné d’avance et celui de vendredi sera déterminant pour le reste de la course de ces joutes étant donné la pression pesant sur les joueurs avant le coup d’envoi.

L’équipe nationale est fin prête tant sur les plans psychologique, physique que tactique, a affirmé en substance Zaki, promettant un match plein face à un adversaire qui grandit avec les grandes rencontres . Les joueurs ayant tous les atouts pour s’illustrer sont conscients de cette réalité et, en tant que professionnels et surtout ambitieux, vont faire montre de sérieux et de détermination pour engranger les points de la victoire pour la suite des compétitions.

D’autant qu’en face, les libyens, pris en main par l’ancien sélectionneur de l’Espagne et du Cameroun l’espagnol Javier Clemente, ne viennent pas en victime expiatoire mais bien préparés, en dépit des événements prévalant en Libye, pour rivaliser et défendre leurs chances.

Sur papier, la sélection marocaine part favorite eu égard à l’armada de joueurs pétris de qualité, mais les Chevaliers de la Méditerranée, qui ne vont pas se laisser impressionner par les individualités en face, ont bien préparé cette sortie avec deux concentrations en Tunisie (22 -31 mai) et à Salé (2-8 juin) ponctuée par un match amical livré contre le Mali (2-2).

Un bon résultat dans ce match difficile à Agadir devra mettre en jambes l’équipe, qui a manqué les trois dernières éditions de la CAN, de bien entrer dans la compétition et nous permettra de jouer l’un des billets de qualification , a confié Clemente.

Pour les Lions de l’Atlas, ce genre de matches pièges dans lesquels il est interdit d’offrir des points aux adversaires est à négocier avec défiance, discipline tactique mais aussi détermination, réalisme et la cohésion dans le jeu en vue de produire une bonne animation offensive tout en restant vigilant sur ses lignes arrières, d’imposer son jeu et de s’imposer.

Commentaires